Le Vert & Or blanchi par le Rouge et Or

Le Rouge et Or de l'Université Laval a été plus que pingre cet après-midi pour... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Rouge et Or de l'Université Laval a été plus que pingre cet après-midi pour le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke lors d'une victoire tranquille de 20-0.

C'est la première fois depuis septembre 2004 que le Vert & Or subit l'affront de ne pouvoir inscrire aucun point lors d'un match de football universitaire. Les Redmen de l'Université McGill avaient été les derniers à réussir cet exploit.

Les deux équipes se sont livrés un duel axé sur le positionnement sur le terrain et la défensive pendant toute la première demie.

Laval a inscrit un simple au premier quart et un touché au deuxième quart pour retraiter au vestiaire avec l'avance de 8-0.

Jamais depuis le retour de Sherbrooke au football universitaire, en 2003, le Vert & Or n'avait été si près de ses grands rivaux de Québec.

Mais les champions en titre de la coupe Vanier avaient plus d'un tour dans leur sac et ils ont appliqué la prise du sommeil à l'attaque sherbrookoise au troisième quart, en les limitant à deux toutes petites verges de gain. Deux verges de gain, il faut le faire.

De son côté, le Rouge et Or marquait deux touchés de sûreté et un touché, en route vers cette 17e victoire consécutive de Québec contre Sherbrooke.

Mais dans le vestiaire des Verts, on reparlera sûrement de la décision de tenter un troisième essai et deux verges à la ligne de 38 du Rouge et Or, en toute fin de première demie, plutôt que de tenter le placement, avec un fort vent de dos.

Plutôt que de retraiter au vestiaire en déficit 8-3, les Sherbrookois trottaient vers leur vestiaire avec aucun point au cadran.

À noter aussi la blessure à l'oeil au porteur de ballon Alexandre Aubé, du Vert & Or, qui était en première demie le receveur et le porteur le plus productif de l'équipe.

La défensive et les unités spéciales du Vert & Or ont fait le travail, mais jamais l'attaque du Vert & Or n'a pu trouver son rythme. Certains receveurs de passes ont échappé des passes qu'ils aimeraient certainement revoir.

Pendant ce temps, le Rouge et Or s'est tranquillement mis en route, notamment au sol, en prenant possession du terrain et du temps.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer