Les Cougars s'inclinent au Bol d'or

Vincent Alarie-Tardif a été nommé joueur du match... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Vincent Alarie-Tardif a été nommé joueur du match pour les Cougars du Collège Champlain.

Archives, La Tribune

Partager

Sur le même thème

(Québec) Les Cougars du Collège Champlain n'ont pas été en mesure de s'imposer, samedi après-midi à Québec, et ils ont baissé pavillon contre les Cheetahs de Vanier 25-19 en finale du Bol d'or.

En première demie, les Cheethas ont rapidement imposé leur rythme. En possession du ballon pour la presque totalité du premier quart, ils n'ont pas bronché quand Theo Ojeaha a réussi une interception et sont revenus avec un placement à leur possession suivante.

Le gros jeu est venu du joueur de ligne défensive Junior Luke, un  colosse de 315 livres, quand il a intercepté une passe du quart-arrière Philippe Giguère pour réussir une course de 59 verges. À la porte des buts, Bryce Vieira a capté une passe pour un jeu de quatre verges qui menait à un touché.

Continuant de refouler les Cougars, la troupe de Peter Chryssomalis a ajouté deux points au deuxième quart sur un touché de sûreté accordé par des adversaires complètement embouteillés.

La combinaison d'une blessure à l'excellent demi-défensif Jean-Gabriel Poulin et d'une indiscipline qui a coûté 45 verges aux Cheetahs a permis au vent de changer de côté. En fin de deuxième quart, les Cougars ont marqué un premier touché, des points inscrits grâce à une course du porteur de ballon Vincent Alarie-Tardif.

Alors que le temps finissait de s'écouler au tableau, Dominic Lévesque a réussi de peine et de misère une tentative de placement de 46 verges pour ramener le pointage à 12-10. Les Cougars ont mené pour le première fois du match au troisième quart après un placement de 42 verges. Mais les Cheetahs ont répliqué immédiatement avec une passe de 21 verges à Étienne Moisan dans la zone des buts.

Si Cedric Joseph s'est transformé en receveur de passe pour inscrire un majeur à peine une minute plus tard, la tentative de transformation des Bleus a échoué. C'était 19-19.

Les Cheetahs ont irrémédiablement pris les devants 25-19 sur une passe à Dev Lamour en fin de quart. Encore une fois, la transformation était ratée.

La troupe de Jean-François Joncas a tout tenté au dernier engagement, mais l'unité défensive des Cheetahs a fait le travail, permettant à l'équipe montréalaise de remporter un huitième Bol d'or.

Plus de détails dans La Tribune de lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer