TIBS: Européens et Américains se font rares

Partager

Sur le même thème

(SHERBROOKE) À quelques heures du début du Tournoi international bantam de Sherbrooke (TIBS), tout est en place pour que les jeunes patineurs se disputent les grands honneurs. Après avoir trouvé samedi les deux familles d'accueil manquantes pour héberger les hockeyeurs, l'organisation a reçu le Sélect de Moscou, lundi, en rêvant d'attirer davantage d'équipes européennes.

La 31e édition du TIBS n'a dans sa grille horaire qu'une équipe américaine et une équipe en provenance du vieux continent. Une situation qui, sans alarmer le président de l'événement Marc Vachon, soulève des questions. « Nous avons des équipes qui viennent de beaucoup plus loin que par les années passées», tempère-t-il en citant les provinces maritimes.

Il reste que des formations sont déjà venues de Slovaquie ou de République tchèque, dans le passé. « Le problème, c'est que nous manquons de familles d'accueil. Cette année, nous avons trouvé les dernières à quatre jours du début de l'événement. Si j'avais une banque officielle de 20 familles, je pourrais au moins attirer un deuxième club européen. »

M. Vachon donne l'exemple d'une équipe allemande qui avait manifesté son intérêt il y a deux ans. « Une fois les billets d'avion payés, ils n'avaient pas les moyens de loger à l'hôtel pendant une semaine. Ils ne se sont donc pas déplacés. »

Texte complet dans La Tribune de mardi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer