Saison terminée pour P.-A. Rousseau

Pierre-Alexandre Rousseau... (Archives Associated Press)

Agrandir

Pierre-Alexandre Rousseau

Archives Associated Press

DANNY ALLARD
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) La saison 2008-2009 du skieur acrobatique drummondvillois Pierre-Alexandre Rousseau a pris fin de façon abrupte, mardi, lorsqu'il a subi une fracture d'une côte lors d'un entraînement en vue de la dernière épreuve de la Coupe du monde des bosses à La Plagne en France.

«C'est la pire chute de ma carrière de skieur. Pire que celle qui m'avait causé une fracture du cou en 2002. Je suis mal tombé sur une piste glacée comme du béton. Dans les circonstances, je me considère chanceux. Ça aurait pu être beaucoup plus grave. J'ai très mal présentement et je ne peux pas courir. Mais je peux manger, ça va donc relativement bien», a confié l'acrobate de 29 ans.

 

Quatrième au classement

Quatrième au classement mondial en bosses, P.-A. Rousseau, malgré sa blessure, conservera cette position en vertu d'un dernier soubresaut qu'il a effectué mercredi après-midi.

«Dans une demi-heure (mercredi après-midi), je vais me présenter tant bien que mal en haut de la pente avec mes skis en vue de l'épreuve en duel. Je ne descendrai pas mais cela va m'assurer d'une neuvième place pour la compétition. De cette façon, je vais conserver ma quatrième position au classement général de la Coupe du monde plutôt qu'une huitième ou neuvième», a-t-il expliqué.

Le sextuple champion canadien prévoit beaucoup de repos ainsi qu'une période de réhabilitation afin de revenir au sommet de sa forme pour les Jeux olympiques de Vancouver l'hiver prochain.

«Tous mes projets immédiats sont chamboulés. Ne me cherchez pas, je serai introuvable. Je prévois un repos complet jusqu'en juin et beaucoup de réhabilitation car mes muscles seront atrophiés. Je suis très prudent dans ces cas-là. Je veux seulement être en forme en vue de la prochaine saison olympique», a expliqué P.-A. Rousseau, qui demeure serein malgré tout.

«Je suis assez satisfait de ma dernière saison même si je n'ai pas fait de super performances. J'ai toujours connu de bonnes saisons un an avant les Jeux olympiques. J'en ai connu une moyenne cette année. L'an prochain, peut-être vais-je en vivre une bonne», a philosophé le volubile skieur.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer