Des divans et matelas à valoriser

Les Sherbrookois pourraient bientôt valoriser leurs vieux divans et matelas... (Imacom, Claude Poulin)

Agrandir

Imacom, Claude Poulin

Partager

(SHERBROOKE) Les Sherbrookois pourraient bientôt valoriser leurs vieux divans et matelas défraichis plutôt que de les envoyer systématiquement au dépotoir. Chacun de son côté, la Ville de Sherbrooke et l'organisme Estrie-Aide songent à donner une deuxième vie à ces matières qui, bien souvent, sont refusées par les organismes de charité.

À Sherbrooke, les citoyens n'ont que très peu d'options lorsque vient le temps de se débarrasser d'un divan défraichi ou d'un matelas au confort d'un autre temps. La collecte des résidus encombrants, qui s'amorce la semaine prochaine, demeure l'une des seules solutions.

Or les matières déposées en bordure de rue lors des collectes spéciales du printemps et de l'automne prennent encore le chemin du site d'enfouissement, sans aucun tri au préalable. Seul le bois est valorisé dans le cadre d'une collecte réalisée en parallèle.

Alors qu'a lieu le Jour de la Terre, La Tribune s'est attardée à cette problématique environnementale. Les nouvelles sont excellentes. La Ville de Sherbrooke pourrait bientôt accepter les divans et les matelas dans ses deux écocentres.

 

Textes complets dans La Tribune de lundi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer