Le froid donne du travail aux plombiers

Si les grands froids des derniers jours ont semblé endormir la ville, la... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

Sur le même thème

Chloe Cotnoir
Chloé Cotnoir
La Tribune

(Sherbrooke) Si les grands froids des derniers jours ont semblé endormir la ville, la situation est à l'opposée pour les plombiers qui doivent répondre à un nombre très élevé d'appels concernant des tuyaux gelés ou brisés par le gel.

« Nous avons reçu beaucoup de demandes dernièrement pour des fournaises qui ont de la misère à fournir. Quand il y a une telle demande de chaleur et d'énergie, ce n'est pas surprenant que des bris arrivent plus vite. On a également eu beaucoup de travail à faire pour des tuyaux gelés», admet Miguel Côté, de l'entreprise Plomberie Jean Côté.

Même son de cloche chez la compagnie Plomberie La Goutte qui traverse une période de travail des plus intenses. « Nous sommes très occupés dans les derniers jours, mais jeudi a vraiment été la journée la plus occupée dans notre cas. En général, nous recevons trois ou quatre appels par semaine concernant des tuyaux gelés alors qu'on en compte une quinzaine seulement pour la journée de mercredi», lance Yannick Saint-Onge, employé de Plomberie La Goutte.

Selon cet expert, certaines résidences sont plus à risque d'avoir des incidents.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer