Hydro-Sherbrooke implantera des nouveaux compteurs

Alors que Magog semble vouloir reculer, Hydro-Sherbrooke prévoit  implanter... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partager

(Sherbrooke) Alors que Magog semble vouloir reculer, Hydro-Sherbrooke prévoit implanter graduellement des compteurs d'électricité émettant des radiofréquences partout sur le territoire qu'il dessert. En dépit des critiques, le directeur du service municipal d'électricité, Daniel Richer, se fait rassurant.

Noëlla Ouellet... (Imacom, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

Noëlla Ouellet

Imacom, René Marquis

Deux citoyens ont profité de la séance du conseil municipal, lundi, pour dénoncer l'installation de tels compteurs de nouvelle génération. « Vous avez notre santé entre vos mains! » a insisté Noëlla Ouellet, une Sherbrookoise qui dit souffrir d'acouphène causé par les fréquences émises par les appareils électriques (cellulaire, téléphone sans fil, fils électriques, etc.).

« Nous allons devoir payer pour être malades et pour faire enlever ces compteurs », a-t-elle dénoncé. Marc Robert, représentant du groupe Estrie refuse, affilié aux AmiEs de la terre de l'Estrie, a aussi prié les élus de rejeter ce projet en raison des problèmes de santé qu'il occasionnerait.

Le directeur d'Hydro-Sherbrooke, Daniel Richer, a quelque peu contredit ces affirmations. Les abonnés qui souhaitent conserver leur compteur actuel pourront le faire sans frais, assure-t-il. Ils devront toutefois acquitter des frais mensuels, qui seront inférieurs à la limite de 17 $ déterminée par la Régie de l'énergie.

Texte complet dans La Tribune de mercredi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer