Le CHUS interdit les visites jusqu'à nouvel ordre

La direction du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS)  interdit... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partager

(Sherbrooke) La direction du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) interdit les visites aux patients jusqu'à nouvel ordre. Aucun visiteur ne sera accepté dans les chambres, sauf pour la pédiatrie, la maternité et les soins palliatifs où un seul visiteur non malade par patient sera autorisé, a-t-on annoncé lors d'une conférence de presse tenue mardi après-midi.

Cette décision découle du nombre grandissant de cas d'influenza qui sont survenus dans les établissements de Fleurimont et Hôtel-Dieu du CHUS.

On demande aux visiteurs malades de quitter immédiatement pour qu'il ne contamine pas les autres patients. On souhaite ainsi limiter la propagation entre le personnel et les patients des unités.

À midi mardi, à l'Hôtel-Dieu, il y avait 36 patients sur civière (capacité de 44 civières), 13 personnes en attente d'hospitalisation et neuf malades en isolement à l'urgence. À Fleurimont, on comptait 35 patients alités sur civière (capacité de 22 civières), 15 malades en attente d'hospitalisation et trois personnes en isolement.

Dans le cas des personnes isolées, on parle presque exclusivement des cas suspectés d'influenza.

Les gens qui doivent se présenter au CHUS pour une consultation et qui présentent des symptômes de grippe (toux, fièvre) doivent porter le masque dès l'arrivée à l'un des établissements du CHUS et se laver les mains avant d'entrer dans une unité de soins ou un service.

Texte complet dans La Tribune de mercredi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer