Moteur au ralenti: pas une priorité pour le SPS

L'émission de constats d'infraction aux automobilistes qui laisseront  leur... (Archives La Tribune, Claude Poulin)

Agrandir

Archives La Tribune, Claude Poulin

Partager

(Sherbrooke) L'émission de constats d'infraction aux automobilistes qui laisseront leur moteur tourner au ralenti plus de trois minutes ne sera pas une priorité pour le Service de police de Sherbrooke (SPS). Le nouveau règlement de la Ville de Sherbrooke interdisant aux automobilistes de faire tourner leur moteur au ralenti pendant plus de trois minutes est entré en vigueur le 1er janvier.

«C'est une règlementation qui demeure difficile à appliquer. Si un citoyen nous informe d'une situation problématique, nous allons traiter la plainte en fonction de ce qui se passe ailleurs sur le territoire de Sherbrooke », explique le porte-parole du SPS, Philippe Dubois.

Ce dernier assure que les appels plus urgents comme les opérations sur la vitesse sur les routes notamment vont devancer l'application de ce nouveau règlement. « Advenant une plainte, nous allons rencontrer le citoyen fautif. Un constat sera donné aux récidivistes ou à ceux qui ne veulent pas collaborer. Un citoyen qui fait preuve d'ouverture pourrait recevoir un avertissement. Les policiers vont utiliser leur pouvoir discrétionnaire », indique le porte-parole du SPS.

Texte complet dans La Tribune de vendredi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer