Tests de dépistage de radon en vue dans deux écoles

Partager

(SHERBROOKE) La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) lancera cet hiver des tests de dépistage de radon dans deux de ses écoles, une opération demandée à toutes les commissions scolaires de la province.

Le radon est un gaz radioactif incolore et inodore. D'après Santé Canada, « le seul risque connu associé à une exposition au radon est un risque accru de contracter le cancer du poumon». Il s'agit de la seconde cause de cancer du poumon après le tabagisme. Les dangers de ce gaz sont toutefois liés à une exposition prolongée.

Les tests seront menés cet hiver dans deux écoles; la CSRS poursuivra l'exercice l'hiver suivant. Avant de les lancer, la Commission scolaire a dû se préparer. « On a choisi d'attendre que les premiers tests soient faits avec les laboratoires. On ne voulait pas manquer notre coup. La santé publique travaille avec nous», indique le directeur des services des ressources matérielles et des technologies de l'information à la CSRS, Gilles Millaire, en précisant que la CSRS devait suivre un protocole.

Par exemple, l'organisation a dû faire un inventaire de toutes ses écoles, le nombre de locaux touchés, voir de quelle façon elle allait installer les détecteurs. On peut trouver du radon dans des résidences, puisqu'il peut s'infiltrer par des ouvertures en contact avec le sol.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Abonnement à la version électronique:

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer