Brunch de la Fraternité: «Tout le monde peut passer par là»

Marie-Hélène Samson et la petite Mikaëlle Bilodeau ont... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Marie-Hélène Samson et la petite Mikaëlle Bilodeau ont rencontré le Père Noël.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

Sur le même thème

(Sherbrooke) « Je ne pensais jamais que ça allait m'arriver. Je ne pensais jamais être sur le chômage dans ma vie.»

Il y a environ un an, Marie-Hélène Samson a perdu son emploi. Enceinte, elle a annoncé la nouvelle à son employeur pour qui elle travaillait depuis moins de trois mois. Ce dernier l'a renvoyée. « Mon chum a perdu sa job peu de temps après. Il est aussi tombé sur le chômage», raconte la jeune mère de famille, dont la fille, Mikëlle, est née il y a huit mois.

S'en est suivi un nouveau style de vie. « On a diminué nos dépenses. Par chance, mes parents étaient là pour nous aider», poursuit l'étudiante de 23 ans, rencontrée au 16e Brunch de la Fraternité des Chevaliers de Colomb et des Filles d'Isabelle.

Déjà sensibilisée à la cause des démunis pour avoir fait de nombreuses fois du bénévolat dans les activités des Chevaliers de Colomb, Marie-Hélène Samson a fait un constat : « Tout le monde peut passer par là.»

Les centaines de personnes réunies dimanche au sous-sol de la cathédrale Saint-Michel reflétaient bien cette réalité. Assis autour de très longues tables, des enfants, des parents, des aînés, des personnes de tout âge et de tous horizons échangeaient autour d'un généreux repas. En tout 900 couverts ont été servis en quelques heures au son de joyeux chants de Noël.

Texte complet dans La Tribune de lundi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer