Du soutien depuis le cauchemar de Neptune

Maria Reyes, au centre, a pu compter sur... (Imacom, Claude Poulin)

Agrandir

Maria Reyes, au centre, a pu compter sur le soutien de nombreuses personnes depuis le décès de son mari, dont celui de sa soeur Laura et de sa mère Rosa Leol de Reyes, qui doit repartir cette semaine vers la Colombie.

Imacom, Claude Poulin

Partager

(Sherbrooke) Arrivée au Québec pour vivre un rêve en compagnie de son époux Hernan Guerrero, Maria Reyes est plongée dans un cauchemar depuis le 8 novembre dernier.

C'est le soutien de la population de sa terre d'accueil qui lui permet de passer à travers les terribles événements où la vie d'Hernan Guerrero a été fauchée lors de l'explosion chez Neptune Technologies et Bioressources de Sherbrooke.

« C'est une épreuve qui est très difficile à traverser pour moi. Cependant, le support de la communauté latine et de la population québécoise m'aide à passer au travers. Je tiens à les remercier. L'église Lumière des Nations et le pasteur Matthieu Anku de même que la communauté chrétienne Saint-François d'Assise m'ont aussi soutenue», explique Maria Reyes.

La pression médiatique et celle du député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dussault, du NPD ont permis à sa mère de même qu'à celle de la victime d'obtenir rapidement leur visa pour assister aux funérailles d'Hernan Guerrero. C'est Neptune Technologies et Bioressources qui a assumé les coûts des billets d'avion pour les membres de la famille de leur employé. Ces membres de la famille d'Hernan Guerrero doivent repartir cette semaine vers la Colombie.

Texte complet dans La Tribune de mercredi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer