Daniel Paillé garde le feu sacré

Daniel Paillé... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Daniel Paillé

Imacom, Jessica Garneau

Partager

Denis Dufresne
Denis Dufresne
La Tribune

(SHERBROOKE) Après avoir parcouru plus de 34 000 kilomètres à travers le Québec depuis janvier dernier pour remettre son parti sur les rails, à la suite de la cuisante défaite de mai 2011, le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, se dit toujours aussi convaincu de la pertinence de ce parti souverainiste à Ottawa.»

C'est la seule façon de reconstruire un parti, la seule façon de dire qu'on existe, qu'on est là! « dit M. Paillé, qui était député de la circonscription montréalaise de Hochelaga jusqu'à la fameuse « vague orange», qui a donné 58 députés au Nouveau parti démocratique dans la province et réduit la représentation du BQ à quatre députés : Louis Plamondon, Maria Mourani, André Bellavance et Jean-Francois Fortin.

Il croit même que le BQ pourrait, lors des prochaines élections fédérales d'octobre 2015, obtenir 30, 40 et même 50 sièges.

Avec 35 000 membres en règle dans la province et des finances saines, le parti se prépare pour son congrès général du printemps 2014 où il adoptera un nouveau programme et de nouveaux statuts, avant de se placer en mode électoral avec le choix des candidats.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer