Un autre dur coup contre la drogue

Quatorze personnes arrêtées hier demeureront derrière les barreaux au moins... (Imacom, Claude Poulin)

Agrandir

Imacom, Claude Poulin

Partager

(Sherbrooke) Quatorze personnes arrêtées hier demeureront derrière les barreaux au moins jusqu'à demain à la suite de l'opération «Récif» visant à démanteler des cellules de revendeurs de stupéfiants hier en Estrie.

En tout, ce sont 20 des 23 personnes recherchées sur mandat d'arrestation lors de cette frappe policière qui ont défilé devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke. Six accusés ont été remis en liberté sous conditions. D'autres personnes arrêtées en marge de cette opération d'envergure ont aussi comparu sous diverses accusations liées à la possession et au trafic de stupéfiants à Sherbrooke et Magog, mais elles ont été libérées.

Selon le bilan préliminaire dressé par la Sûreté du Québec, 120 grammes de cocaïne, 420 comprimés de méthamphétamine, du cannabis, 25 000 $ en argent, une vingtaine d'armes, dont certaines de fort calibre, et du matériel informatique ont été saisis sur les lieux des perquisitions.

Cette opération menée par le module d'enquêtes régionales de l'Estrie de la Sûreté du Québec, qui a mobilisé plus de 200 policiers de tous les corps de la région, visait à mettre hors service diverses cellules reliées principalement au trafic de cocaïne.

Texte complet dans La Tribune de jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer