Un record de chaleur vieux de 30 ans battu

Plusieurs villes du Québec, incluant certaines de la région de... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

La Presse Canadienne
Montréal

Plusieurs villes du Québec, incluant certaines de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, ont été le théâtre de records de chaleur lundi.

Selon le site internet de MétéoMédia, le mercure s'est élevé à 21,7 degrés Celsius à Sherbrooke, effaçant l'ancienne marque de 16,5 Celsius, établie en 1982. Montréal a également éclipsé un record datant de 1982 avec une température de 18,8 degrés Celsius, quelque trois degrés de plus que l'ancienne marque.

Mais c'est à Saint-Anicet, en Montérégie, que l'on a enregistré la température la plus douce hier, le mercure atteignant la barre de 24 degrés Celsius.

Bien que le temps y était plus frisquet, Val-d'Or a également édité un record de chaleur, avec une température de 12,4, un degré de plus que l'ancien sommet pour un 12 novembre.

Cette chaleur n'aura fait que passer, cependant, selon MétéoMédia, puisque le mercure devrait redescendre vers des valeurs plus saisonnières dès aujourd'hui dans le sud et le centre du Québec, et mercredi dans l'est de la province.

À cette période de l'année, les normales sont de 5 ou 6 degrés Celsius dans le sud de la province.

Des records avaient par ailleurs été enregistrés dans une dizaine de villes de l'Ontario dimanche.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Des records de chaleur battus au Québec

    National

    Des records de chaleur battus au Québec

    Plusieurs villes du Québec, incluant certaines de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, ont été le théâtre de records de chaleur lundi. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer