• La Tribune > 
  • Sherbrooke 
  • > Explosion chez Neptune: des heures critiques pour l'une des victimes 

Explosion chez Neptune: des heures critiques pour l'une des victimes

Les prochaines heures seront critiques pour un des travailleurs qui a été brûlé... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Imacom, Jessica Garneau

Partager

(Sherbrooke) Les prochaines heures seront critiques pour un des travailleurs qui a été brûlé lors de l'explosion survenue jeudi à l'usine de la compagnie Neptune Technologies de Sherbrooke.

Cette victime a été brûlée sur 90 pour cent de son corps, a révélé vendredi matin la direction du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) lors d'un troisième point de presse à la suite des événements malheureux.

Son état était jugé très critique par ses médecins du Centre des grands brûlés de Montréal.

Les trois autres personnes qui ont été transportées à cet hôpital spécialisé sont brûlées sur de 12 à 20 pour cent de leur corps. Leur état est grave compte tenu qu'elles ont inhalé des vapeurs chaudes. Ces personnes souffrent aussi de blessures internes.

Toutes ces personnes reposent dans un coma artificiel, a-t-on ajouté.

Rappelons que deux personnes ont trouvé la mort dans cet incendie qui a suivi une violente explosion, dans les installations de la compagnie Neptune Technologies, située dans le parc industriel régional de Sherbrooke. Leur corps ont été découverts dans les décombres par les pompiers.

On a aussi retrouvé vivante une dame qui avait réussi à se cacher avec des débris.

Deux autres victimes des 19 personnes qui ont été admises à l'hôpital du CHUS jeudi après-midi étaient toujours hospitalisées vendredi matin.

L'une des personnes souffre des fractures et l'autre est polytraumatisée.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer