• La Tribune > 
  • Régions 
  • > Les brochets maillés remportent les honneurs au lac Wallace 

Les brochets maillés remportent les honneurs au lac Wallace

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Herménégilde) Pesant respectivement 1,75 et 1,45 kilogramme, les brochets maillés ont décroché les deux premiers prix du Tournoi de pêche du lac Wallace, suivi d'une truite brune de 1,36 kilogramme en troisième position. Les heureux pêcheurs sont Yves Gendron, David Longpré et Benoît St-Denis. Chez les jeunes, Lucas Labrie a attrapé la plus grosse prise avec une truite brune de 0,36 kilogramme.

De fait, même si les pêcheurs aguerris étaient nombreux au rendez-vous, soit plus d'une centaine, près d'une vingtaine de jeunes se sont inscrits pour cette édition2016, sans compter la marmaille de tous âges qui couraient joyeusement sur le lac gelé.

Parmi ceux-ci, les apprentis pêcheurs des familles Couture et Michaud, accompagnés de leurs parents et de leurs grands-papas. Trois générations réunies pour le simple plaisir de passer du bon temps ensemble au grand air.

« La pêche a été bonne cet avant-midi, mais c'est maintenant au ralenti, partage grand-papa Richard Couture. Ce n'est pas grave, on a du plaisir! » Entre deux perchaudes les enfants ont droit à des tours de luge derrière le VTT et on peut entendre leurs rires retentir au loin.

Par mesure de précaution, on avait d'ailleurs interdit l'accès aux véhicules sur le lac, l'épaisseur de la glace se situant autour de 20 centimètres en son centre. « À cette épaisseur on pourrait autoriser un petit véhicule, mais pour un gros véhicule on recommande de 30 à 40 centimètres, explique Étienne Duteau, président du Club de chasse et pêche de Coaticook. C'était plus sécuritaire de simplement les interdire. »

Sur la surface gelée, difficile de savoir si on se trouve au Canada ou aux États-Unis puisque le lac Wallace chevauche la frontière séparant le Québec du Vermont. « Les garde-chasses américains ne nous donnent pas trop de trouble », confie avec un clin d'oeil Jean-Nil Dubé. Un vétéran possédant à son actif 40 ans d'expérience et qui, à défaut de remporter un prix, se préparait à repartir avec son repas du soir, soit quelques truites brunes et des perchaudes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer