Lac-Mégantic : Une compensation juste et équitable

Claude Charron, propriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic, ne se... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Claude Charron, propriétaire de la pharmacie Jean Coutu de Lac-Mégantic, ne se bat plus pour conserver sa pharmacie au centre-ville sinistré de Lac-Mégantic, mais pour obtenir une compensation juste et équitable pour son édifice encore debout.

Ses propres assurances ne le compenseront pas, mais il fera l'objet d'une aide de la part du gouvernement parce qu'il avait un contrat particulier non standard avec ses assureurs. Mais le gouvernement ne lui offre pas une compensation adéquate, ce qui lui fera perdre beaucoup d'argent.

Il fait partie des trois propriétaires d'édifices encore debout qui n'ont pas encore signé d'entente avec le gouvernement. Il se dit prêt à aller jusqu'au bout, jusqu'à l'expropriation s'il le faut, pour faire valoir son point de vue. « Je ne cèderai pas! » s'écrie-t-il, déterminé.

Il a connu certains déboires avec les fonctionnaires de Lac-Mégantic. « J'en veux à la Ville pour une seule chose : le long délai à nous délivrer le permis de construction pour mon nouveau projet », révèle-t-il. « Mais le gouvernement, lui, refuse de comprendre les assureurs. Je lui reproche son manque de compréhension et sa fermeture à essayer de comprendre, tout comme sa lenteur d'exécution... »

« Je me souviens pourtant de la promesse du ministre Moreau, venu à Lac-Mégantic après son élection : "Nous allons assurer un règlement rapide et équitable pour les dossiers de Lac-Mégantic." Je voudrais qu'on regarde ensemble la définition du mot rapide! », ironise-t-il.

Sur une immense plaque d'argile

L'édifice de la pharmacie dans la zone rouge n'est pas contaminé, il n'a pas brûlé, n'a pas été détruit et serait récupérable, c'est du moins ce qu'on lui a dit au point de départ. Aujourd'hui, il ne le sait plus. Car il ne veut pas risquer la santé de quiconque, ses clients, ses employés, lui-même...

Le ministère de l'Environnement lui a dit que le centre-ville était assis sur une immense plaque d'argile d'un kilomètre de long. « Mais est-ce que cela existe une longue plaque d'argile sans fissures, où le pétrole peut s'écouler? », questionne-t-il.

Claude Charron se bat aussi pour son édifice Le Frontenac, qui serait grandement contaminé au benzène, fortement toxique, cancérigène, et qui est attenant à une partie de sa pharmacie. Deux dossiers fort distincts.

Le propriétaire a donc décidé de se relocaliser quand il a su que ça prendrait deux ans pour rouvrir son commerce dans un local adéquat. La construction sur la rue Salaberry, dans le quartier Fatima, est d'ailleurs très avancée. L'ouverture de la pharmacie est prévue le 10 février.

Sa nouvelle pharmacie, un investissement de 4,5 millions $, a fait l'objet d'une certaine spéculation, car il a dû payer le terrain 1,2 million $, un montant exagéré d'après lui. Le siège social du Groupe Jean Coutu, à Montréal, mène le projet, actuellement, mais lui cèdera pour qu'il en devienne propriétaire. Sinon, il serait pénalisé en n'ayant pas réinvesti au centre-ville de Lac-Mégantic les compensations déjà reçues ou à venir.

Des bureaux pour quelques cliniques d'une dizaine de médecins et pour le bureau du Groupe de médecine familiale du Granit sont également prévus à l'étage de sa pharmacie. De plus, le stationnement s'agrandira avec le temps, sur une partie du terrain libéré éventuellement par le démantèlement de l'usine de Billots Sélect.

« Nous avons très hâte de retrouver la population à Fatima, de même que nos employés actuellement au chômage. Nous allons ajouter de nouveaux services qui plairont à notre clientèle. Nous serons juste à temps pour la Saint-Valentin et pour Pâques », se réjouit Claude Charron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer