Magog modifie l'éclairage de certaines rues

La Ville de Magog possède désormais une politique concernant l'éclairage des... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) La Ville de Magog possède désormais une politique concernant l'éclairage des rues de son territoire, laquelle lui permettra d'économiser près de 175 000 $ par année et de réduire la pollution lumineuse.

Préalablement à l'adoption de sa politique portant sur l'éclairage des rues, la Ville de Magog a réalisé des projets pilotes en 2013 et 2014 afin de tester de nouvelles approches.

On a diminué le nombre de luminaires à des endroits précis et commencé à utiliser des diodes électroluminescentes (DEL) pour remplacer des ampoules de type traditionnel. Les DEL présentent le double avantage d'être moins éblouissantes et moins énergivores.

« La prochaine étape est d'uniformiser ces pratiques sur l'ensemble du territoire desservi par Hydro-Magog », révèle la mairesse de Magog, Vicki May Hamm.

La mairesse de Magog le concède, la nouvelle politique de sa municipalité forcera certains citoyens à modifier leurs habitudes. « Surtout en milieu urbain », mentionne-t-elle, en soulignant que les rues dans la portion rurale de Magog sont moins éclairées que celles du coeur de la ville.

Elle assure cependant que la sécurité des usagers du réseau routier local ne sera pas sacrifiée, malgré les changements annoncés. « L'éclairage demeurera totalement sécuritaire. »

D'ailleurs, lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville mardi, Vicki May Hamm a noté que la Ville de Sherbrooke a pris un virage semblable. Des initiatives similaires auraient également été observées dans les MRC du Granit et du Haut-Saint-François ces dernières années.

Éclairage adapté

Directeur des travaux publics à la Ville de Magog, Michel Turcotte note que l'éclairage sera adapté en fonction des rues et des lieux existant dans la municipalité.

« La difficulté à Magog, c'est que la géométrie des rues n'est pas parfaite et que l'espacement entre les poteaux électriques n'est pas toujours égal. Ça va nous demander de nous ajuster. On va faire confiance à nos équipes », déclare M. Turcotte.

Si l'expertise des employés de la municipalité sera mise à contribution, les commentaires constructifs des citoyens seront vraisemblablement bienvenus aussi. Ils aideront la Ville à faire encore mieux.

Puisqu'elle entraînera une diminution importante du « niveau d'éclairage », la nouvelle politique de la municipalité aura par ailleurs des effets bénéfiques pour l'environnement. Trop de lumière peut en effet avoir des effets néfastes sur certains organismes et écosystèmes.

Enfin, l'annonce de la Ville va dans le sens des efforts consentis par plusieurs municipalités dans le but de préserver le ciel étoilé de la région, si cher à l'observatoire du mont Mégantic.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer