Vers une hausse de taxes sous les 2 % à Magog

Les contribuables magogois auront vraissemblablement droit à une... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Les contribuables magogois auront vraissemblablement droit à une hausse de 2% de leur compte de taxes.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Magog) Tout indique que les contribuables de Magog subiront une nouvelle hausse de taxes en 2015. La mairesse Vicki May Hamm affirme toutefois que la prochaine augmentation de taxes ne devrait pas dépasser deux pour cent.

« La bonne nouvelle du budget 2015 à venir - et elle saura réjouir les contribuables - est que nous pourrons maintenir la hausse moyenne du compte de taxes du secteur résidentiel en deçà de deux pour cent », a annoncé Mme Hamm lundi, à l'occasion de la séance publique du conseil municipal.

Actuellement, la Ville de Magog fait face à deux défis importants au plan budgétaire. L'un concerne les « infrastructures vieillissantes » de la municipalité et l'autre l'accroissement de l'attractivité de la ville.

« Il faut prévoir l'entretien et la réfection des infrastructures telles les conduites d'eau usée, dont les coûts ne cessent d'augmenter, a expliqué Vicki May Hamm. Cette augmentation est due notamment au resserrement des normes imposées par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. »

Quant à l'attractivité de la municipalité, on pense pouvoir l'accroître grâce à des investissements ciblés. « L'objectif est de hausser notre capacité à attirer de nouveaux résidants, des entreprises et des visiteurs afin d'assurer le développement, tant économique que social, de la ville de Magog. »

Durant les années à venir, la municipalité aimerait notamment poursuivre la revitalisation de son centre-ville, concrétiser son projet de mise en valeur de la maison Merry et se doter d'un nouvel écocentre.

Dans le cadre de sa présentation, Mme Hamm a aussi indiqué que son organisation souhaite continuer à diminuer sa « dépendance » face aux revenus d'Hydro-Magog.

Vicki May Hamm a souligné que les revenus d'Hydro-Magog sont « variables et difficilement prévisibles », étant donné que la consommation d'électricité dépend de plusieurs facteurs. « Les surplus de cette institution municipale pourront nous servir, lorsque disponibles, pour financer la réalisation de projets stratégiques d'investissements », a fait valoir la mairesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer