Valoris doit se redresser

ÉDITORIAL / Les difficultés de Valoris soulèvent de nombreuses questions au... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Les difficultés de Valoris soulèvent de nombreuses questions au sujet de la planification et des objectifs de performance de ce centre de valorisation des matières résiduelles qui, après presque trois ans de fonctionnement, ne valorise que de 20 à 25 pour cent des résidus qu'il reçoit et a dû stopper deux de ses trois lignes de tri, dont l'efficacité est en deçà des attentes.

À cela s'ajoute une poursuite de 3 millions $ contre Valoris en raison d'un litige financier avec le fournisseur de ces équipements.

Résultat : la régie intermunicipale, propriété de la Ville de Sherbrooke et de la MRC du Haut Saint-François, devra agrandir plus tôt que prévu son lieu d'enfouissement technique (LET).

Celui-ci se remplit plus rapidement en raison d'un volume de valorisation et de détournement des matières moins élevé que prévu, une situation qui sera exacerbée avec la suspension temporaire du tri des résidus résidentiels, industriels, commerciaux et institutionnels.

Autrement dit, une bonne partie du contenu du bac noir qui devrait normalement être triée et revalorisée sera enfouie jusqu'au règlement du litige.

Conséquemment, Valoris vient d'annoncer un emprunt de 900 000 $ pour une étude préparatoire en vue d'agrandir son LET, ce qui aurait dû être fait il y a deux ou trois ans reconnaît son directeur général, Jean-François Sornin, en poste depuis janvier.

Bref, le rendement est en deçà des attentes et tout cela donne l'impression que Valoris a vu trop grand au départ et que ce projet de 30 millions $, financé par Sherbrooke et la MRC du Haut Saint-François, ne fonctionne vraiment pas comme prévu et risque de coûter plus cher qu'attendu.

Du reste, Valoris a imposé il y a peu une deuxième hausse de ses tarifs en moins d'un an qui se traduit par une facture additionnelle de 700 000 $ cette année et de 1,4 million $ en 2018 pour la Ville de Sherbrooke, donc ses contribuables, en raison d'un volume de matières valorisables inférieur aux prévisions, notamment le papier journal, et de la baisse du prix du plastique.

Le plus triste dans cette histoire est que Valoris était au départ un projet novateur et louable d'un point de vue environnemental : détourner de l'enfouissement les matières résiduelles ultimes en les transformant en matières premières ou à des fins énergétiques.

Lors de la présentation de ses objectifs de performance, en février 2014, l'entreprise prévoyait valoriser 70 000 tonnes de matières sur un total de 100 000 tonnes traitées, soit 70 pour cent, ce qui est loin du 20 à 25 pour cent actuel.

Valoris, qui a annoncé un déficit de 615 000 $ en décembre dernier, fait également l'objet de querelles politiques au sein même du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke, sans compter un différend entre le maire Bernard Sévigny et le préfet de la MRC du Haut Saint-François, Robert Roy, au sujet de l'entente de confidentialité qu'avaient signé quatre élus sherbrookois membres du conseil d'administration concernant les poursuites qui visent l'entreprise.

Après des investissements collectifs de 30 millions $ dans un projet prometteur destiné à détourner de l'enfouissement des matières résiduelles, il est impératif de redresser la situation.

Valoris présentera un plan d'action au début de 2018 et entend relancer le gouvernement du Québec pour obtenir une compensation de Recyc-Québec, comme y ont droit les centres de tri pour les matières recyclables (verre, plastique, métal, carton et papier) et augmenter ainsi ses revenus.

Les conditions du marché des matières résiduelles changent parfois rapidement et il n'est pas toujours facile de s'y adapter. Mais il est impératif que Valoris rajuste son tir puisque, en fin de compte, ce sont les contribuables qui payent.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer