• La Tribune > 
  • Opinions 
  • > Baisse de service à Postes Canada : qu'en pense le maire Sévigny? 

Baisse de service à Postes Canada : qu'en pense le maire Sévigny?

Nous avions trois boîtes postales incluant 39 casiers (...) sur la petite rue... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

(Sherbrooke) Nous avions trois boîtes postales incluant 39 casiers (...) sur la petite rue Montpetit. M. Christian St-Jacques, agent à la planification de la livraison pour Postes Canada, a décidé seul, sans consultation, d'installer 5 boîtes postales avec 80 casiers (un espace est même prévu pour une 6e boîte postale) sur une superstructure de béton. Des résidents de la rue Montpetit ont perdu leurs boîtes postales situées près de chez eux et ces boîtes sont venues s'ajouter à celles déjà existantes à l'intersection de la rue Élan, tout cela sans leur consentement. Ces nouvelles boîtes se trouvent dans une zone non sécuritaire. (...). À ce carrefour, tout est permis, tout est facultatif. Le panneau d'arrêt, la vitesse, les clignotants d'auto, les « quatre roues », les camions, les autobus scolaires, les vélos et les piétons.

S'il faut couper des services, ce n'était pas nécessaire d'ériger un tel monument sur une petite rue. Tout cela à quel prix? Pourquoi dépenser autant d'argent quand on reçoit de moins en moins de courrier? (...) Rien ne justifie ce gaspillage d'argent! Et s'ajoute à cela la perte de tranquillité.

Si le slogan de Postes Canada est « Du courrier de partout... jusqu'à vous », le mien est « Postes Canada se sent chez eux, chez nous et ce qu'ils font chez nous, ils ne le feraient pas chez eux ».

Même chez nous, on n'est pas chez nous... Chaque propriétaire a des servitudes sur son terrain et Postes Canada (ainsi que toute la belle famille que forment Hydro-Québec, Bell, Vidéotron, etc.) peut se servir si besoin est (...).

J'aimerais laisser un message à M. St-Jacques. Je crois qu'une consultation avec les citoyens aurait été nécessaire afin d'arriver à une entente de part et d'autre. Vous avez décidé seul du sort de plusieurs personnes. Vous avez décidé seul ce qui selon vous était préférable pour nous, mais vous avez en fait décidé ce qui était le mieux pour vous. Et moi qui croyais que Postes Canada devait servir les citoyens!

J'invite notre maire Bernard Sévigny, ainsi que les conseillers municipaux, à venir visiter notre rue. Venez y constater par vous-même le peu de sécurité. Remarquez la profondeur des fossés, de ses pentes, de ses contours, du peu de visibilité dans cette rue étroite. Imaginez une rencontre avec un autobus scolaire en plein hiver avec nos bancs de neige. Nous, on le vit à nos risques.

Marthe Paul, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer