Du courrier de partout... jusque chez nous !

De retour de vacances, j'ai constaté que les trois boîtes postales installées... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) De retour de vacances, j'ai constaté que les trois boîtes postales installées sur mon terrain, rue Montpetit, qui occupaient une superficie d'environ 12 pieds carrés et qui pouvaient desservir 39 résidents, avaient été remplacées par cinq nouveaux modules (une place est prévue pour un sixième module) qui comportent 80 compartiments (trois boîtes postales situées plus loin sur la même rue ayant été retirées) et qui occupent une surface 13 fois plus grande. Le slogan de Postes Canada n'a jamais été aussi juste: «De partout... jusqu'à vous»!

Avec cette réduction du nombre de «points de chute» sur la rue et avec la taille de la nouvelle infrastructure (...), la quiétude et la sécurité des lieux ne peuvent qu'être affectées, car potentiellement deux fois plus de personnes en voiture arrêteront devant la maison pour ouvrir deux fois plus de compartiments autour desquels seront abandonnés plus de déchets, à une intersection névralgique où des autobus scolaires viennent chercher ou déposer, dix mois par année, des enfants du primaire.

Tout près, dans les nouveaux développements autour de l'école du Boisé-Fabi, on semble avoir pris soin de n'installer qu'un maximum de trois boîtes postales sur les terrains privés, ce qui permet des installations beaucoup plus modestes; en effet, le règlement numéro 1200 sur le zonage et le lotissement de la Ville de Sherbrooke exige des installations beaucoup plus vastes dès que plus de trois boîtes postales communautaires sont installées en un même lieu.

Postes Canada ne devrait pas réduire ses services pour une quarantaine de résidents en éloignant ainsi leur boîte postale personnelle vers une «superstructure». La Ville ne devrait pas permettre de tels changements sans favoriser une consultation formelle des citoyens concernés et sans discuter avec eux des diverses solutions possibles (...). La Ville devrait limiter l'installation de grandes infrastructures de plus de trois boîtes postales communautaires dans les parcs et les lieux publics où l'espace disponible accroît la sécurité des usagers.

Jean Fradette, Sherbrooke

Chers êtres humains

Hier matin, les chaînes de télévision ne cessaient de nous montrer plein écran l'attentat terroriste qui a fait 14 morts jeudi à Barcelone. En même temps, sur une de ces chaînes, on pouvait lire au bas de l'écran durant à peine quelques secondes que 59 civils ont été tués à Raqqa en Syrie par les forces de la coalition. Serait-ce que les sentiments humains des uns valent plus que ceux des autres? J'en doute!

Louis Lemieux, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer