Bon pour le ski, bon pour la région

ÉDITORIAL / Le changement de main de la station de ski Owl's Head, qui se fera... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Le changement de main de la station de ski Owl's Head, qui se fera de façon graduelle au cours des prochaines années, est une excellente nouvelle pour la MRC de Memphrémagog et la région compte tenu de l'énorme potentiel touristique de cette montagne et des terrains rattachés à celle-ci.

L'homme d'affaires magogois Gilles Bélanger, PDG de Sommet Memphrémagog, a annoncé la semaine dernière avoir conclu une entente en ce sens avec Fred Korman, propriétaire des lieux depuis plus de 50 ans.

L'acquéreur entend investir pas moins de 200 millions $ dans les années à venir pour améliorer les infrastructures de la station (remontées mécaniques, nouvelles pistes, rénovation du chalet et modernisation du système d'enneigement), poursuivre le développement immobilier autour de la montagne et créer un lien plus direct avec le lac Memphrémagog pour les plaisanciers en été.

La famille Korman possède également un terrain de golf et un hôtel dans ce secteur.

Les habitués du mont Owl's Head vont peut-être ressentir un pincement au coeur avec le départ du légendaire Fred Korman, fondateur de cette station de ski, sans doute l'une des plus belles de la province.

Mais le nouvel acquéreur a déjà indiqué que M. Korman «restera impliqué de façon concrète» dans les choses à venir.

L'endroit risque bien sûr de perdre un peu de son charme bucolique avec l'ajout de plus de 500 nouvelles unités d'habitation autour de la montagne dans les années à venir, mais le PDG de Sommet Memphrémagog évoque une station de ski et un développement immobilier vert et entend préserver la vue sur la montagne.

Par exemple, M. Bélanger intégrera l'énergie solaire et éolienne à son projet afin d'alimenter en électricité la station de ski.

De plus,150 emplois directs pourraient être créés au fil des ans.

L'industrie touristique est un outil majeur de l'économie estrienne et des Cantons-de-l'Est avec pas moins de 2000 entreprises, près de 25 000 emplois et des retombées annuelles de 792 millions $.

Le projet de Sommet Memphrémagog, salué à la fois par l'ancien directeur de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, et le maire du Canton de Potton, Louis Veillon, qui anticipe d'importantes retombées fiscales, représentera le plus gros investissement touristique des dernières années en Estrie.

Par ailleurs, le fait que la station Owl's Head et les terres qui l'entourent appartiennent à des intérêts privés évitera sans doute à la région de revivre une contestation comme celle qui avait marqué le projet de privatisation partielle du parc national du Mont-Orford, en vue d'un projet de développement immobilier, en 2006.

Le secteur du mont Owl's Head est magnifique et la montagne offre l'un des plus beaux paysages du Québec avec une vue imprenable sur le lac Memphrémagog et l'abbaye Saint-Benoît-du-Lac.

La station de ski est toutefois moins facilement accessible qu'Orford et Bromont, qui sont à deux pas de l'autoroute 10, mais comme Sutton elle est néanmoins très populaire grâce à la qualité de ses pentes et à son emplacement unique.

Elle est en revanche à une quinzaine de kilomètres seulement de la frontière du Vermont, un atout pour attirer la clientèle américaine.

M. Fred Korman a fait énormément pour le développement touristique de sa région et il faut lui en savoir gré.

Aujourd'hui, il faut voir d'un bon oeil le projet que met de l'avant Sommet Memphrémagog compte tenu des défis auxquels est confrontée l'industrie du ski, notamment les changements climatiques et la modernisation des infrastructures, comme le soulignait récemment l'Association des stations de ski du Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer