Sécurité ferroviaire

La lecture des articles sur la demande de voie de contournement ferroviaire à... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La lecture des articles sur la demande de voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic m'amène à penser qu'on semble oublier la source même du drame du 6 juillet 2013 : un train laissé sans surveillance adéquate, non?

Pourquoi les routiers de longs parcours équipent-ils leurs camions de couchette pour se reposer? Je ne crois pas que soit seulement par souci d'économie, mais aussi pour la sécurité. Ici on parle de convois ferroviaires beaucoup plus dangereux qu'un camion. Ne serait-il pas logique d'équiper ces trains d'une voiture-lit permettant au conducteur de demeurer sur place et ainsi assurer la sécurité du convoi? J'ose espérer que depuis ce drame quelqu'un assure la surveillance des trains à l'arrêt et ce 24 heures sur 24. Je ne crois pas que le simple fait de détourner les trains des centres-villes réglera le problème.

Robert Roy, Sherbrooke

Des concessions mutuelles

Dans une société pluraliste, il faut accepter de faire des concessions mutuelles qui permettent de vivre sans trop se « crêper le chignon ». Les « bobos » des quartiers branchés vont évidemment condamner « l'étroitesse d'esprit » des gens de Saint-Apollinaire qui ont refusé un cimetière musulman dans leur voisinage. Encore des « de souche » racistes, xénophobes, islamophobes, ignorants, etc. Plusieurs citoyens avaient proposé une solution qui aurait pu contenter beaucoup de monde si les représentants (autoproclamés?) des musulmans de la région de Québec avaient fait, eux aussi, leur bout de chemin : un « carré » ou une section musulmane dans un cimetière multiconfessionnel existant. De nombreux musulmans, probablement aussi pieux que ceux du Québec, en Europe et ailleurs, acceptent cette solution. Pourquoi pas ceux du Québec?

François McCauley, Sherbrooke

Décision stupide

Une enfant autiste de 5 ans expulsée d'un programme d'intégration scolaire parce qu'elle a été à deux reprises légèrement en retard à un programme du CIUSSS de l'Estrie! Cette décision est totalement stupide et il serait grandement temps que les dirigeants du CIUSSS prennent note que le système de santé du Québec, qui représente la moitié du budget de la province, n'appartient pas à ses gestionnaires, mais bien aux citoyens. Les médecins et les travailleurs de la santé sont redevables à nous, contribuables, et non le contraire. Il est incompréhensible qu'une enfant autiste soit expulsée d'un programme visant à l'aider en vue de la maternelle. (...)

Jean Chenay, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer