Une vision à préciser

Le candidat à la mairie Steve Lussier doit... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le candidat à la mairie Steve Lussier doit maintenant préciser ses intentions pour le développement économique, culturel et social de Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / En annonçant son intention d'imposer un moratoire sur le projet Well inc. et de stopper les investissements pour l'aéroport régional, le candidat à la mairie Steve Lussier s'attaque à deux des principaux engagements de l'administration Sévigny et a certes créé ainsi un effet de surprise.

Mais il doit maintenant préciser ses intentions pour le développement économique, culturel et social de Sherbrooke.

À l'occasion de sa première conférence de presse officielle depuis l'annonce de sa candidature, en mai dernier, M. Lussier a insisté sur la nécessité pour Sherbrooke de mieux contrôler ses dépenses, de freiner l'augmentation de la dette et de mettre fin aux « projets incohérents » de l'administration actuelle.

Avec sa promesse d'un gel de taxes pour 2018, le candidat trouvera sûrement écho chez les électeurs qui estiment être mûrs pour un répit après avoir subi de 2011 à 2017 des augmentations pour la plupart supérieures au taux d'inflation.

Il aura donc beau jeu d'attaquer le maire sortant Bernard Sévigny sur cette question.

En revanche, M. Lussier devra expliquer comment il entend y parvenir.

Cela se traduira-t-il par des ponctions au sein de la fonction publique municipale? Par la privatisation de certains services? Et quelle sera son approche pour le renflouement des déficits des caisses de retraite?

Il reste près de quatre mois avant le scrutin du 5 novembre prochain et M. Lussier aura tout le temps de peaufiner et de préciser son plan de match.

On peut toutefois déjà déceler une certaine contradiction lorsqu'il dit vouloir retenir les jeunes professionnels et mieux soutenir les entreprises, tout en proposant de mettre le projet Well inc. sur la glace.

Ce lieu, après tout, sera voué à l'innovation, au développement économique et, ultimement, à la création d'emplois spécialisés.

De plus, Well inc. est soutenu par le milieu et les gens d'affaires, notamment l'Université de Sherbrooke, Deloitte et Sherbrooke Innopole, de même que par le consortium formé du fonds immobilier de la FTQ, du groupe Custeau et de SherWeb, qui prévoit construire deux immeubles, une place publique et un stationnement intérieur.

La Ville de Sherbrooke a également investi dans ce projet de revitalisation avec l'acquisition de l'Hôtel Wellington, de deux anciens commerces et de terrains.

M. Lussier prend toutefois soin de préciser qu'il « ne veut pas mettre des bâtons dans les roues » de ce projet, mais qu'il souhaite d'abord analyser les investissements et voir le plan d'affaires qui, rappelle-t-il avec justesse, n'est toujours pas connu.

Il n'empêche que cette proposition est étonnante compte tenu de l'appui à ce projet.

Par ailleurs, en promettant de mettre fin aux dépenses pour la relance de l'aéroport de Sherbrooke et l'ajout de vols commerciaux, le talon d'Achille de l'administration Sévigny, le candidat Lussier risque de gagner des points auprès des opposants à ce projet et de ceux qui n'y croient plus.

Il est vrai que les incertitudes et le manque d'information ont plombé ce projet.

Mais la région a-t-elle les moyens de se priver d'un outil considéré comme vital pour son développement économique?

D'autre part, en choisissant habilement de tenir sa conférence de presse dans l'arrondissement de Fleurimont, Steve Lussier a donné du poids à son engagement à remédier au déficit commercial dans l'est de Sherbrooke, accentué récemment par le feu vert du conseil municipal au déménagement du magasin Costco sur le Plateau Saint-Joseph.

Remettre en question une administration municipale en place depuis huit ans est de bonne guerre à la veille d'une campagne électorale.

Mais le candidat Lussier devra préciser ses intentions et donner sa vision de ce que serait l'administration de la Ville de Sherbrooke sous sa gouverne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer