Une bonne idée

ÉDITORIAL / Le projet pilote de la Ville de Sherbrooke pour autoriser les... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Le projet pilote de la Ville de Sherbrooke pour autoriser les petits véhicules électriques personnels, tels les gyropodes Segway, les trottinettes à propulsion et les vélos GeeBee, sur certaines pistes cyclables, est louable puisqu'il vise à favoriser la mobilité durable.

Il reste à voir, toutefois, comment se fera la cohabitation avec les usagers actuels, marcheurs, cyclistes et planchistes.

La réglementation actuelle interdit l'utilisation de ces véhicules dans la rue de même que sur les pistes cyclables.

Il sera désormais permis de s'en servir sur les pistes cyclables en site propre, c'est-à-dire celles qui ne longent pas une voie de circulation, par exemple au parc Lucien-Blanchard et sur le réseau des Grandes-Fourches, ou encore sur la voie cyclable le long du boulevard de Portland (devant le Carrefour de l'Estrie) puisque celle-ci est distincte des voies réservées aux automobilistes.

Toutefois, l'autorisation de ces véhicules électriques personnels sur certains circuits déjà très populaires chez les piétons, cyclistes et planchistes, par exemple au parc Lucien-Blanchard, ne risque-t-elle pas de générer des problèmes de circulation, voire de sécurité pour les enfants, particulièrement durant les week-ends? D'autant plus que la limite de vitesse est de 32 km/h pour ces véhicules.

Les différents usagers devront faire preuve de patience et de prudence.

Mais, puisque Sherbrooke veut se mettre à l'heure de la mobilité durable, il est tout à fait logique d'aller dans cette direction, voire d'encourager les citoyens à se déplacer de la sorte: il s'agit de moyens de transport urbain écologiques qui devraient en principe permettre de réduire l'utilisation de la voiture individuelle pour les déplacements quotidiens.

Du reste, le Plan de mobilité durable 2012-2021 de la Ville de Sherbrooke prévoit faire passer la part du transport actif (marche, vélo, etc.) de 11,6 pour cent à 14 pour cent, tout en visant une diminution de l'utilisation de la voiture à un seul conducteur de 62,1 pour cent à 52 pour cent durant la même période.

D'où l'importance pour la Ville de faire preuve d'audace.

Cela dit, il ne faudrait pas que ce projet fasse oublier que piétons et cyclistes ont aussi leur place sur le réseau routier, comme le démontre du reste l'aménagement de voies cyclables sur le pont Jacques-Cartier.

Le partage de la chaussée entre piétons et automobilistes est un enjeu majeur: le dernier bilan routier de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) démontre une hausse des décès chez les piétons de 8,6 pour cent en 2016 par rapport à la moyenne de 2011 à 2015, mais de 40 pour cent de 2015 à 2016!

Il y a certes des piétons qui ne respectent pas la signalisation et ignorent les passages qui leur sont réservés, mais nombre d'automobilistes roulent trop vite, s'immobilisent à peine aux panneaux d'arrêt et respectent peu ou pas les passages pour piétons ni les feux qui leur accordent priorité.

Un piéton, qu'il soit en infraction ou non, ne fait jamais le poids devant un véhicule.

La situation n'est guère mieux pour les cyclistes.

Malgré les campagnes de sensibilisation et les distances minimales prévues par le Code de la sécurité routière pour les conducteurs d'un véhicule lorsqu'ils dépassent un cycliste (un mètre dans les zones de 50 km/h ou moins et 1,5 mètre dans les zones de 50 km/h et plus), beaucoup d'automobilistes ne respectent pas les cyclistes.

Huit cyclistes sont morts sur les routes en 2016.

Le projet pilote de la Ville de Sherbrooke est une très bonne idée pour favoriser le transport durable et le partage de la chaussé entre les différents usagers, mais ce concept doit également s'appliquer sur le réseau routier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer