Manque de respect pour les piétons et cyclistes

Aux responsables de l'opération « Bon pied bon oeil » (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Aux responsables de l'opération « Bon pied bon oeil »

Pendant que vous êtes encore à préparer la prochaine édition de l'opération « Bon pied bon oeil », j'aimerais vous exposer une situation qui exige que, cette année au moins, vous cessiez de vous concentrer sur les seuls piétons et cyclistes pour vous attaquer au vrai problème : la minorité d'automobilistes qui ne comprennent toujours pas qu'il y a des conditions à respecter pour le virage à droite sur feu rouge.

Mercredi matin, j'ai été témoin d'un accrochage entre un automobiliste et un cycliste au coin des rues King Ouest et Marcil où, pour être plus précise, d'un automobiliste trop pressé de tourner à droite et qui, occupé qu'il fût à regarder la circulation automobile sur la rue King, n'a même jamais regardé s'il y avait quelqu'un sur le trottoir à sa droite avant d'amorcer son virage, heureusement à basse vitesse (certains démarrent en trombe à cette intersection), et ce alors que le feu piétonnier venait de s'activer et que le cycliste commençait à s'engager. Celui-ci a heureusement eu le réflexe de descendre de son vélo et n'a pas été blessé, mais quand même! Il a perdu la roue avant de son vélo complètement écrasée sous la roue avant de l'automobile.

À plusieurs intersections permettant le virage à droite sur feu rouge, des automobilistes s'avancent en travers du passage piétonnier afin de mieux voir la circulation. Ils ne prêtent alors aucune attention aux trottoirs dont une partie tombe dans leur angle mort. Vous n'arrêtez pas de nous dire, à nous cyclistes et piétons, qu'il est crucial d'établir un contact visuel avec les automobilistes. Mais comment diable voulez-vous que nous le fassions quand ces automobilistes trop pressés de gagner un maigre 16  secondes ne jettent même pas ne serait-ce qu'un coup d'oeil en direction des trottoirs?

Je profite donc de l'occasion pour exiger encore une fois que cette année, au moins, vous insistiez enfin auprès des automobilistes pour qu'ils respectent le Code de la sécurité routière. Ils devraient le connaître, ils sont censés posséder leur permis de conduire!

Élise Pigeon, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer