Des excuses de Pierre Harvey

Pierre Harvey... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Pierre Harvey

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La semaine dernière, j'ai fait une demande au président du Comité exécutif, Serge Paquin, et au maire Bernard Sévigny pour recevoir des excuses publiques à la prochaine séance du conseil municipal de la part de Pierre Harvey, de Harvey International, et je suis certain qu'ils vont lui faire le message.

M. Harvey est ce consultant qui a obtenu le contrat de démarchage pour le dossier de l'aéroport de Sherbrooke et qui a tenu des propos déplacés à mon égard et à l'endroit d'autres conseillers qui ont voté contre le renouvellement de son mandat. M. Harvey a utilisé les médias, qu'il connaît très bien, pour faire ses déclarations. Alors je m'attends à des excuses publiques de sa part. À nous de voir maintenant si ce président de compagnie internationale est capable de faire face à la musique. Est-ce qu'il va se comporter en chef d'orchestre ou s'il va être le dernier violon et continuer de faire de fausses notes?

Pierre Tardif, conseiller municipal du district du Carrefour

France : une éclaircie ?

Même si le résultat de l'élection présidentielle française est confirmé (...) cela n'annonce rien de rassurant, à court terme du moins. Car la forte victoire d'Emmanuel Macron, du mouvement En Marche!, ne dit pas tout. Plusieurs obstacles et défis l'attendent dans (...) la course en vue des législatives, les 11 et 18 juin prochain. Le nouveau et jeune président ne devra surtout pas s'autocongratuler prétentieusement. Il lui importe dorénavant de réunifier la vieille France et d'assembler adroitement les morceaux cassés depuis une décennie. Saura-t-il le faire? Une « mission impossible » à court terme (...) avons-nous envie de dire. (...) La situation est complexe et le parcours sera tout aussi compliqué. Responsabilités immenses pour M. Macron dans ses premières manoeuvres : prudence accrue à l'égard de Marine Le Pen (...), puis méfiance ou attentisme volontaire des Français (selon les camps), après un vote obligé pour les uns et l'abstention stratégique pour les autres.

Emmanuel Macron devra être un président rassembleur et motivateur pour apaiser les doutes des uns et atténuer les oppositions des autres. Car les Français d'hier seront les Français de demain : critiques, suspicieux, surtout avec grande part d'incrédulité (...).

Bref, un tableau des plus incertain, voire confus, en vue des législatives et durant le quinquennat à venir. (...) Mais, aussi, intéressant spectacle en vue!

Yvon Côté, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer