Pour le meilleur et pour le pire

ÉDITORIAL / La décision de la Ville de Sherbrooke de lancer un projet-pilote de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / La décision de la Ville de Sherbrooke de lancer un projet-pilote de voie cyclable, de mai à novembre, sur le pont Jacques-Cartier, cette fois avec un couloir cyclable unidirectionnel de chaque côté de la chaussée et la disparition d'une voie pour les véhicules, risque à nouveau de ne pas faire l'unanimité.

Mais il faut donner une chance à cette nouvelle tentative en espérant que les impacts sur la circulation seront moins prononcés que lors de la première expérience de l'automne dernier.

Il faut aussi savoir gré à la Ville de Sherbrooke de vouloir ainsi créer un nouveau lien cyclable nord-sud qui permettra de mieux desservir le quartier ouest et l'Université de Sherbrooke, conformément aux objectifs du Plan directeur du transport actif.

En revanche, le scénario retenu fera sans doute grincer des dents les automobilistes.

Car, ceux-ci gardent un mauvais souvenir du projet-pilote mené l'automne dernier, qui avait engendré des bouchons de circulation aux heures de pointe, un phénomène toutefois amplifié par la fermeture du boulevard de Portland en raison de travaux majeurs.

Parallèlement, un simple marquage sur la chaussée pour délimiter le couloir cyclable, sans balises de danger, n'ouvre-t-il pas la porte à des risques d'accident?

Le conseiller municipal du district du mont Bellevue, Jean-François, qui, avec son collègue Marc Denault, a voté contre ce projet, dit craindre pour la sécurité des cyclistes et anticipe à nouveau des embouteillages.

«Ce n'est pas vrai qu'on ne peut pas faire mieux avec tous les choix de dépenses qu'on fait à Sherbrooke», affirme-t-il, déplorant le manque de consultation.

«L'automne dernier, les gens nous ont clairement dit qu'ils n'en voulaient pas; on va créer un haut niveau de frustration» prévoit M. Rouleau.

En revanche, le Collectif d'urbanisme durable de Sherbrooke salue la décision de la Ville et souhaite que l'expérience soit tentée sur d'autres ponts et viaducs.

Tous les scénarios présentés lundi soir aux élus portaient sur des aménagements sur le tablier du pont Jacques-Cartier.

La construction d'une passerelle pour cyclistes sous le pont, comme on l'a fait il y a une vingtaine d'années sous le pont Maurice-Gingues, au coût de 400 000 $, semble donc écarté.

L'administration Sévigny doit bien sûr faire une gestion serrée des fonds publics, mais compte tenu de l'importance du pont Jacques-Cartier comme voie de circulation entre deux secteurs densément peuplés, avec 24 000 véhicules par jour, pourquoi la Ville de Sherbrooke ne considère-t-elle pas cette avenue?

Une passerelle constituerait une solution permanente et sécuritaire pour les cyclistes et les piétons, d'autant plus que le Plan directeur du transport actif vise à augmenter la part du vélo et de la marche dans les déplacements.

À cet égard, on peut s'interroger sur le degré de conviction de la Ville de Sherbrooke quant à ses investissements dans la mobilité durable sur son territoire, car, dans le cas précis du pont Jacques-Cartier, un simple marquage sur la chaussée ressemble à une demi-mesure.

Les initiatives pour le vélo ont été nombreuses ces dernières années à Sherbrooke, avec l'aménagement de voies cyclables sur les rues Kennedy et Denault, ainsi que sur les boulevards Saint-François, Jacques-Cartier et de Portland, notamment.

Le réseau cyclable demeure toutefois discontinu, ce qui oblige les cyclistes à emprunter des voies de circulation à fort débit et sans aménagements sécuritaires.

La saison du vélo ne débutera que dans quelques semaines et la Ville aura le temps d'évaluer l'impact de ce projet tant chez les automobilistes que les cyclistes.

De plus, l'option retenue devrait coûter autour de 10 000 $, alors autant l'essayer et voir... Pour le meilleur et pour le pire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer