C'est quoi le problème?

Voilà que certains membres du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Voilà que certains membres du conseil municipal de la Ville de Sherbrooke semblent sceptiques quant au financement d'éventuelles nouvelles murales urbaines (« Une 16e murale contestée », La Tribune 21 mars). Le milieu culturel, qui se veut pourtant d'avant-garde, ne semble pas vouloir se prononcer sur le sujet.

Il y a chez moi un questionnement par rapport à cette situation. Pouvez-vous me nommer une activité culturelle récurrente depuis 15 ans qui donne une plus belle visibilité à la Ville de Sherbrooke que ces murales? Celles-ci peuvent défier par leur beauté et leur aspect historique tout autre projet semblable au Canada, elles réussissent chaque année depuis 15 ans à nous surprendre, nous, résidants de Sherbrooke, et à séduire les touristes qui nous visitent.

Personnellement, j'ai visité la ville de Chemainus sur l'île de Vancouver. Plusieurs vous diront que les murales urbaines qui s'y trouvent sont ce qu'il y a de meilleur dans le domaine. Je peux avec beaucoup de confiance vous assurer que bien que charmantes, les murales de Chemainus n'ont absolument rien à voir avec celles de Sherbrooke. Les comparer est comme comparer un club de hockey pee-wee 3-C à une équipe de la Ligue nationale de hockey!

Nos murales constituent une signature de premier ordre pour notre communauté et elles peuvent devenir encore plus prestigieuses si on y ajoute quelques nouvelles toiles au fil des ans. Ceux qui veulent mettre fin à cette aventure culturelle devront trouver mieux pour définir notre ville et son expérience culturelle. Alors, au lieu de bouder ce qui s'avère être un succès sur tous les plans, tous devraient plutôt chercher à consolider nos acquis et à compléter le circuit des murales.

Je termine en invitant les sceptiques à visiter la page web de la Ville de Lyon, en France, reconnue comme une des plus importantes en Occident pour la splendeur de ses murales urbaines. Vous constaterez que Sherbrooke, notre Sherbrooke, peut rivaliser avantageusement avec les centres urbains de plus grande taille.

Jean Chenay

Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer