Aller plus loin

Pierre Cossette... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Pierre Cossette

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Après les années d'expansion avec l'ancien recteur Bruno-Marie Béchard Marinier, dont la construction du campus de Longueuil, et celles de consolidation avec la rectrice Luce Samoisette, l'Université de Sherbrooke entreprend avec Pierre Cossette un virage axé sur le renforcement de ses liens avec le milieu, le développement des programmes de 2e et 3e cycles, l'interdisciplinarité et la santé organisationnelle.

Le nouveau recteur, élu jeudi pour un mandat de cinq ans, prend la relève à une période charnière pour l'Université de Sherbrooke et l'ensemble du réseau universitaire québécois et canadien, caractérisée par la globalisation, la concurrence entre les pôles universitaires et un besoin accru de financement pour l'enseignement supérieur.

Professeur à la Faculté de médecine, M. Cossette ne délaisse pas pour autant le « béton ». Deux projets sont en cours : le pavillon de médecine de précision et le pavillon de physique quantique, qui a bénéficié d'une subvention Apogée de 33,5 millions $.

Mais les priorités sont d'abord académiques.

Avec ses 40 000 étudiants, ses 6600 employés, ses centres de recherche en santé, matériaux quantiques, environnement et gérontologie et ses partenariats avec des entreprises comme BRP, l'Université de Sherbrooke constitue un pôle économique majeur en Estrie et offre à la région un rayonnement national et international.

Le Centre de recherche sur le vieillissement et le Centre universitaire de formation en environnement et développement durable, par exemple, vont se positionner comme des interlocuteurs nationaux et mondiaux sous la gouverne du nouveau recteur.

« On veut pouvoir dire que l'Université de Sherbrooke, c'est la place! » lance le nouveau recteur.

Ce dernier veut aussi privilégier l'interdisciplinarité, avec la création d'équipes de recherche provenant de différentes facultés.

Les défis du vieillissement de la population, tout comme ceux des changements climatiques ou de la pollution des océans, offrent d'immenses possibilités en recherche et en applications sur le terrain. L'université de Sherbrooke possède déjà une grande expérience et une solide renommée dans ces domaines; il faut aller plus loin.

« Il faudra des mesures concrètes pour appuyer le développement de ces pôles-là », livre Pierre Cossette.

Autre chantier : enrichir la formation aux 2e et 3e cycles en accentuant les liens avec le milieu, à l'image des stages en entreprises offerts aux étudiants du 1er cycle.

La récente grève des professeurs, la première en 25 ans, qui s'est conclue par une entente le 2 mars dernier, tout comme la mise en demeure adressée par la direction de l'université à deux d'entre eux pour avoir participé à une rencontre d'information avec les étudiants en droit, a laissé des séquelles qui appellent à un changement dans les relations entre les syndicats, les associations et la direction.

Pierre Cossette propose à cet égard d'améliorer la « santé organisationnelle » de l'université et de faire en sorte que les différents acteurs « travaillent ensemble » sur une base régulière pour que tous soient « dans le coup » autant durant les périodes fastes et d'investissements que lors des temps plus difficiles.

D'ailleurs, à la veille du budget provincial, le réseau universitaire attend des réinvestissements en éducation après des années de compressions.

« Dans les sociétés avec un indice de développement humain élevé, on investit dans la recherche », plaide le nouveau recteur.

D'autre part, c'est un secret de polichinelle que l'Université de Sherbrooke gagnerait à mieux faire connaître son apport à la société et ses réalisations, que la « colline » parle davantage à la communauté sherbrookoise.

Pour le nouveau recteur, il faut « faire la pédagogie de ce que l'on apporte à la société ».

Ça donne le ton.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer