Un outil de développement économique important

Si, comme PDG de l'Association québécoise du transport aérien (AQTA), je... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Si, comme PDG de l'Association québécoise du transport aérien (AQTA), je m'intéresse au dossier de l'aéroport de Sherbrooke, ce n'est pas un hasard. Le seul fait que la région sherbrookoise soit l'une des seules agglomérations d'importance au Canada n'étant pas desservie par une liaison commerciale m'interpelle au plus haut point.

À la suite des récentes sorties médiatiques, je considère important de rappeler certains faits. Tout d'abord, la majorité des études démontrent qu'un aéroport est un moteur de développement économique et facilite les échanges commerciaux. Outre l'augmentation des revenus, l'aviation est créatrice d'emplois directs et indirects. On parle d'un ratio de 330 emplois par 100 000 passagers et chaque emploi direct de l'industrie se traduit par un apport de 248 000 $ au PIB. Il est aussi prouvé que la présence des aéroports régionaux stimule la croissance des entreprises dans les secteurs de la recherche et du développement et favorise la croissance, l'installation et la rétention de sièges sociaux. Ils sont aussi très bénéfiques pour le secteur manufacturier, puisqu'ils facilitent les exportations et les importations de biens qui sont produits ainsi que l'importation de technologies. Ces mêmes aéroports régionaux ont un impact significatif en termes de complémentarité, surtout avec des secteurs comme l'hôtellerie et la restauration, qui profiteraient d'une augmentation du tourisme, des congrès, etc. De plus, ces mêmes aéroports régionaux alimentent les aéroports internationaux des grandes villes canadiennes qui, eux, relient le Canada au reste du monde.

Ensuite, les statistiques démontrent que les vols intérieurs canadiens ont connu une hausse de 9,7 % en 2016 et que l'industrie de l'aviation mondiale a connu une hausse de 5,3 %. Il faut savoir également que l'avion, avec un taux moyen d'occupation de 80 %, est plus performant que les transports en commun routier ou par rail. Par surcroît, l'avion est encore et toujours le seul moyen de transport rapide intercontinental. (...). Je m'arrête ici, mais la liste des avantages pour une région de se doter d'un aéroport dynamique pourrait s'allonger encore!

Devant ces faits, il est pour le moins surprenant d'entendre ou de lire des interventions mettant en doute la pertinence de développer une infrastructure comme l'aéroport de Sherbrooke et l'importance pour votre région de devenir partie intégrante de telles statistiques.

Un aéroport est un outil qu'il ne faut jamais sous-estimer!

Jean-Marc Dufour, PDG - AQTA




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer