Une demande cohérente?

Je me questionne sur la cohérence de la demande de certains membres de la... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Je me questionne sur la cohérence de la demande de certains membres de la communauté islamique de Sherbrooke pour un cimetière musulman. Je me questionne tout autant devant l'empressement du maire de Québec, Régis Labeaume, pour leur accorder un tel cimetière à Québec.

Je préfère la réponse de la Coopérative funéraire de l'Estrie qui donne accès à son cimetière à toute personne, quelles que soient sa religion ou ses croyances. L'inhumation dans la même terre n'empêche nullement que chacun garde les rites auxquels il est attaché.

Est-il cohérent de demander ou de proposer la fin des fausses frontières, malsaines et mortelles, entre-le «eux» et le «nous» ici-bas tout en réclamant la séparation de l'autre quand on arrive sur le seuil matériel qui doit nous mener à l'au-delà?

Je n'oserais pas ici m'aventurer à imaginer à quoi ressemble cet au-delà. Ma préoccupation porte sur le vivre ensemble ici, maintenant. La peine et le deuil des survivants ne sont-ils pas les mêmes, quelle que soit notre religion ou notre culture? Ne devrions-nous pas y réfléchir davantage? Je ne m'indignerai pas si le projet va de l'avant. Je vais juste continuer de m'en étonner tout en espérant que ces pratiques héritées du passé ne perpétuent pas la méconnaissance et le rejet de l'autre. Ici encore, le dialogue est ce qui importe.

Michel Couillard, Asbestos

À l'avantage des États-Unis

Depuis l'arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, plusieurs se demandent si tel ou tel accord est profitable ou pas pour leur pays (...).

Prenons, par exemple, le tourisme entre les États-Unis et le Canada pour démontrer que nos voisins du Sud ne sont pas toujours perdants dans leurs échanges commerciaux avec nous. Selon Statistique Canada, en 2015, 12,6 millions de visiteurs américains sont venus au Canada pour des dépenses de 7,7 milliards $, comparativement à 20,7 millions de visiteurs canadiens qui se sont rendus aux États-Unis, pour des dépenses de plus de 20,7 milliards $, soit un écart favorable de 12,9 milliards $ pour les États-Unis.

L'industrie touristique américaine ne voudra pas perdre cette manne ou même la voir diminuer; elle se manifestera pour conserver cet important marché touristique canadien. Les échanges touristiques entre les deux pays constituent un puissant moyen de renforcer notre unité et de prospérer ensemble. (...)

Réjean Beaudoin, Sherbrooke




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer