Flatter dans le bon sens

En compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel,... (The Associated Press)

Agrandir

En compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre Justin Trudeau a discuté de l'avenir de l'OTAN.

The Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre-Yvon Bégin

Collaborateur aux pages Opinions de La Tribune.

La Tribune

EDITORIAL / Au cours de la dernière semaine, Justin Trudeau a été particulièrement actif sur la scène internationale. Après une première visite à Washington sous l'ère Trump, le premier ministre a effectué un court séjour en Europe. Force est d'admettre que le jeune politicien s'en est plutôt bien tiré, considérant surtout que la rencontre avec le président américain était jugée hautement à risque.

La visite de Trudeau dans la capitale américaine visait à rappeler au principal partenaire commercial du Canada que l'accord de libre-échange nord-américain profite aux deux pays. Le message semble avoir été entendu. Il faut dire que l'administration Trudeau avait bien préparé le terrain, notamment en y expédiant des ministres en éclaireur. On a aussi fait appel à l'ancien premier ministre Brian Mulroney, qui connaît bien le président Trump, et quelques-uns de ses principaux lieutenants.

Le personnel du cabinet semble aussi avoir joué un rôle essentiel dans la préparation de cette visite. On a d'abord offert un cadeau pour le moins original à Trump, soit une photo de lui en compagnie du père de Justin, Pierre Elliott Trudeau. En 1981, ce dernier avait reçu le Family of Man Gold Medallion Award pour avoir été un remarquable exemple d'excellence dans la société. Donald Trump agissait alors comme président d'honneur du banquet.

La bête orange a semble-t-il été touchée par le présent, banal, mais qui témoigne d'une fine connaissance des règles élémentaires de la diplomatie. Il faut savoir flatter les ours mal léchés dans le bon sens du poil.

Autre moment fort de séduction, Justin et la fille de Trump, Ivanka, ont annoncé la création du Conseil canado-américain pour l'avancement des femmes entrepreneures et chefs d'entreprise. L'initiative revient à la chef du cabinet Trudeau, Katie Telford. Celle-ci l'a concoctée avec le mari d'Ivanka, Jared Kushner, conseiller spécial du président. Ancienne présidente de Desjardins et actuelle présidente du conseil d'administration d'Investissement Québec, Monique Leroux fait aussi partie de ce groupe sélect. Sans changer la face du monde, ce dernier donnera un accès direct au président. Bien joué.

La manoeuvre et le succès de la visite de Trudeau à Washington ont été bien notés par les Européens. Ceux-ci lui ont réservé un accueil chaleureux au cours des derniers jours, voyant sans doute dans le jeune premier ministre un intermédiaire capable d'amadouer la bête. Vendredi soir, le « modèle » canadien d'ouverture et d'humanité en matière d'immigration a été cité en exemple à Hambourg en Allemagne. Devant l'élite, Justin Trudeau s'est pour sa part porté à la défense des travailleurs, disant entre autres « qu'il est temps de payer des salaires décents et de payer vos taxes ».

En compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre a également discuté de l'avenir de l'OTAN. Rappelons que le gouvernement Trump menace de réduire la contribution des États-Unis si les autres pays membres ne respectent pas leur engagement. En 2014, ceux-ci ont convenu de consacrer 2 % de leur produit intérieur brut (PIB) à leur budget militaire. Au Canada, ce dernier atteint 20 milliards de dollars, soit moins de 1 % du PIB.

Justin Trudeau a beau mentionner que l'argent n'est pas le seul moyen d'évaluer l'implication d'un pays au sein de l'organisation, il devra défendre ses chiffres devant Washington. Déjà que sa marge de manoeuvre semble bien mince, un déficit de 30 milliards se profilant à l'horizon. Reste que sa dernière semaine sur la scène internationale semble avoir été couronnée de succès.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer