Une longue guérison

ÉDITORIAL / La communauté méganticoise prend du mieux depuis la tragédie... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / La communauté méganticoise prend du mieux depuis la tragédie ferroviaire de juillet 2013, mais le traumatisme demeure et, on n'en sort pas, la construction d'une voie de contournement fera partie du processus de guérison collectif.

Il en va de même pour ce qui est du suivi psychosocial qui, de l'avis des spécialistes en santé publique, devra se poursuivre pendant encore 10 à 15 ans.

Les résultats de la troisième enquête de santé de la population de Lac-Mégantic, dévoilés hier par la Chaire de recherche Événements traumatiques de l'Université du Québec à Chicoutimi et la Direction de la santé publique de l'Estrie, sont encourageants.

Par exemple, les chercheurs constatent depuis 2015 une légère diminution «des manifestations modérées à sévères de stress post-traumatique» chez les personnes fortement exposées à la tragédie. De plus, la population affiche une meilleure résilience, particulièrement chez les personnes fortement exposées.

En revanche, on assiste à une augmentation des troubles mentaux diagnostiqués (anxiété et troubles de l'humeur) chez les personnes fortement exposées à la tragédie, tandis que la consommation d'anxiolytiques, qui avait diminué de 2014 à 2015, a presque doublé au cours de la dernière année.

L'enquête a également permis de démontrer des aspects positifs: les gens se découvrent des forces intérieures et axent leur vie sur des valeurs fondamentales comme la famille, l'amitié et la communauté.

La population de Lac-Mégantic a certes démontré énormément de courage et de résilience depuis les tristes événements, mais les résultats de l'enquête démontrent que le maintien des services de soutien psychosocial est essentiel pour la suite des choses.

Le gouvernement du Québec, qui verse 250 000 $ par année pour l'équipe permanente de «rétablissement psychosocial», destinée à offrir des services adaptés aux besoins de la communauté, ne doit pas oublier Lac-Mégantic et doit maintenir son aide financière dans les années à venir.

La nouvelle équipe permanente de professionnels de la santé et des services sociaux, sur place, entend du reste dresser un portrait de la santé psychologique des enfants et des jeunes de moins de 25 ans du Granit, ce qui n'avait pas été fait jusqu'ici, afin de mieux intervenir auprès de ce groupe d'âge.

Et, quitte à radoter, la réalisation d'une voie ferrée pour permettre aux convois de marchandises de contourner le centre-ville doit devenir la priorité du gouvernement fédéral à Lac-Mégantic.

Le passage des trains, qui a toujours rythmé le quotidien des Méganticois, est aujourd'hui le rappel cruel de la tragédie de juillet 2013 et de ses 47 morts; il est aussi perçu comme une menace à la sécurité de la population.

«Tant qu'il n'y aura pas de voie de contournement, ce sera très difficile d'assister à une diminution significative des manifestations de stress post-traumatique parce que les gens sont confrontés tous les jours à leur principale source de stress», affirme Danielle Maltais, de la Chaire de recherche en Événements traumatiques, santé mentale et résilience de l'Université du Québec à Chicoutimi et coauteure de l'enquête.

Lors de sa visite en Estrie, la semaine dernière, le premier ministre canadien Justin Trudeau a reconnu que le délai fixé pour la réalisation de la voie de contournement, en 2021-2022, est trop long et a dit vouloir accélérer les choses, ce qui est encourageant.

Malheureusement, son ministre des Transports, Marc Garneau, demeure plutôt évasif sur la question. Il se limite jusqu'ici à dire qu'il est sûr que cela pourra se faire «si on travaille tous ensemble». Les Méganticois aimeraient sans doute avoir quelque chose de plus concret.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer