Un saut dans l'inconnu

ÉDITORIAL / Il n'a aucune expérience politique ou militaire et s'est surtout... (Agence France-Presse)

Agrandir

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

ÉDITORIAL / Il n'a aucune expérience politique ou militaire et s'est surtout distingué par le dénigrement de ses détracteurs, son impulsivité, son manque de jugement et ses déclarations parfois contradictoires : Donald Trump, le 45e président des États-Unis, assermenté vendredi, plonge son pays et le monde entier dans l'inconnu.

Son allocution devant le Capitole, ponctuée à plusieurs reprises du slogan « America First », a toutefois donné un aperçu de ce que seront les États-Unis sous le gouvernement Trump : isolationnistes, protectionnistes et « protégés par l'armée, les forces de l'ordre et Dieu », dixit le nouveau président.

Terminé donc le rôle de gendarme du monde pour les États-Unis, les accords commerciaux comme l'ALENA seront renégociés et le patriotisme économique (« acheter Américain et embaucher Américain ») prévaudra pour reconstruire un pays « affaibli » et une économie dévastée, selon M. Trump, malgré un taux de chômage de 4,6 pour cent, le plus bas depuis 2007.

D'entrée de jeu et sur un ton posé, Donald Trump a déclaré que sa victoire était celle du peuple américain, délaissé depuis des années par les élites politiques de Washington, selon lui, et que tous ont droit à de bonnes écoles, à des quartiers sécuritaires et à de bons emplois, ce que sa base militante - et sans doute bon nombre d'Américains - veut entendre.

Se voulant rassembleur, le président milliardaire a affirmé que « nous formons une seule nation ».

« Noirs, blancs et bruns », a-t-il dit, « nous avons tous le même sang rouge du patriotisme »... Une déclaration paradoxale de la part d'un politicien qui a exacerbé les divisions et tenu des propos méprisants envers les femmes, les noirs, les latinos et même des gens de sa propre formation politique durant sa campagne à la direction du Parti républicain et la course à la présidence.

Sur le plan de l'économie et de l'emploi, le nouveau président place la barre haute : sous son administration, promet-il, « l'Amérique va recommencer à gagner comme jamais auparavant », notamment en mettant fin à l'exode des industries manufacturières et par la construction d'infrastructures dans tout le pays.

On peut penser que son message a déjà commencé à porter ses fruits puisque le constructeur automobile Ford a renoncé au début du mois à un investissement majeur au Mexique, annoncé l'an dernier, et choisi de réinvestir dans une de ses usines du Michigan à la suite des critiques virulentes de M. Trump.

Le protectionnisme de Donald Trump et sa volonté de revoir l'Accord de libre-échange nord-américain suscitent évidemment beaucoup d'inquiétude au Canada et au Québec en particulier, ce qui a incité hier le premier ministre Justin Trudeau à inviter les maires des grandes villes à rappeler à leurs homologues américains l'importance des relations commerciales entre les deux pays.

Par exemple, à eux seuls, les échanges commerciaux entre le Québec et la Nouvelle-Angleterre ont atteint 13,5 milliards $ en 2015, une réalité qui profite à de nombreuses entreprises estriennes, notamment dans le secteur du bois d'oeuvre.

En raison du côté imprévisible de M. Trump et de son discours sans nuance sur « l'Amérique en premier », il est difficile de savoir jusqu'où il ira dans la remise en question de l'ALENA, alors que des millions d'emplois de part et d'autre de la frontière dépendent des échanges commerciaux entre les deux pays.

Il faudra écouter attentivement le premier discours sur l'état de l'Union de M. Trump pour en savoir davantage sur ses intentions, notamment en ce qui a trait à la réforme de l'Obamacare, qu'il a promis de démanteler, au plan de lutte contre les changements climatiques des États-Unis, à la renégociation de l'ALENA ou aux relations avec la Russie et la Chine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer