Une vraie course

ÉDITORIAL/L'année électorale commence. La course à la mairie de Sherbrooke... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) ÉDITORIAL/L'année électorale commence. La course à la mairie de Sherbrooke retiendra l'attention dans les prochains mois.

Le jeune parti politique Sherbrooke Citoyen ouvre le bal en 2017 avec le lancement d'un processus public qui doit conduire au choix d'un candidat à la mairie et dans les différents districts le 18 mars prochain.

La décision de la conseillère Annie Godbout, de l'arrondissement de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville, est également attendue prochainement. Sur les réseaux sociaux, plusieurs l'incitent à faire le saut. À moins d'un revirement, elle devrait se lancer mais sa réflexion n'est pas encore complétée. Sa candidature est tellement attendue que le maire Bernard Sévigny l'a déjà pris pour cible en remettant en question publiquement le comportement de celle-ci au sein du conseil d'administration de Sherbrooke Innopole.

Les derniers mois de 2016 ont été fort agités au sein du conseil municipal. Il s'agit d'une situation normale alors que le maire sortant Bernard Sévigny a dévoilé son intention de solliciter un troisième mandat. On a assisté en 2016 à un tir groupé contre le maire sortant de la part de plusieurs conseillers indépendants. Le petit groupe était souvent composé de Jean-François Rouleau, le plus vindicatif, Hélène Dauphinais, Pierre Tardif et Mme Godbout Est-ce une stratégie pour saper la crédibilité du maire et affaiblir son parti? Ou une manoeuvre pour mettre la table à l'arrivée d'un adversaire? Voulait-on initier un front commun d'indépendants pour le prochain scrutin?

Dans l'intérêt de la communauté, il faut connaître rapidement les intentions de Mme Godbout et le candidat potentiel de Sherbrooke Citoyen. L'homme d'affaires Dany Sévigny laisse aussi circuler son nom comme candidat potentiel.

Il faut à tout prix éviter le scénario de 2013. Plusieurs noms provenant de la communauté des affaires ou des élus indépendants avaient circulé. Tour à tour, les personnes ont passé leur tour. Au final, trois candidats de faible calibre ont affronté, sans aucune chance de succès, Bernard Sévigny. La situation a privé les Sherbrookois de débats importants. Le maire sortant avait même refusé de participer à des débats.

On peut facilement prétendre que la situation explique la baisse du taux de participation des électeurs qui est passé de 44 à 40 pour cent. Même certaines confrontations très intéressantes entre des candidats indépendants et ceux du Renouveau sherbrookois (le parti du maire) dans quelques districts n'avaient pas réussi à maintenir le taux de participation populaire.

À ce moment-ci, il faut souhaiter une vraie course à la mairie. Sherbrooke est la sixième plus grande ville au Québec. Le gouvernement provincial remet de plus en plus de pouvoirs et de responsabilités entre les mains des élus municipaux. Il est logique de débattre au sein de la communauté des grands enjeux que sont le développement économique, l'occupation du territoire, le soutien de la culture, l'entretien du réseau routier, les coûts de fonctionnement, et, surtout, le niveau de taxation, en fonction des priorités choisies.

Sherbrooke bénéficie, année après année, de millions de dollars de profits de son réseau de distribution d'électricité, mais la Ville ne parvient pas à réserver une partie importante de ses profits pour des projets particuliers. Sherbrooke n'a jamais trouvé la recette pour attirer les touristes de façon importante malgré différents efforts. Est-ce que les bons choix ont été faits?

Il est important, dans les prochains mois, d'entendre différentes propositions bien articulées. Les citoyens espèrent avoir de vrais choix. En même temps, il faut espérer que la communauté ne sera pas plongée dans une course qui souffrira de la montée d'un certain populisme. Donald Trump ne doit pas être une source d'inspiration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer