Tel père, tel fils

Le premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau et le président cubain Fidel Castro.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Monsieur Justin Trudeau, premier ministre du Canada,

J'aimerais faire un parallèle entre Fidel Castro, le leader historique de la Révolution cubaine, votre père, Pierre Elliott Trudeau, et vous, notre premier ministre actuel.

Fidel Castro a libéré Cuba, il a fait de l'éducation et de la santé deux priorités nationales, mais il a privé la population de Cuba de pouvoir s'exprimer librement et de pratiquer la démocratie.

Pierre Elliott Trudeau a rapatrié la Constitution du Canada, sans l'accord du Québec, et il nous a imposé la Loi des mesures de guerre. Plusieurs Québécois et plusieurs Québécoises avaient alors été emprisonnés puis libérés sans qu'aucune accusation ait été portée contre eux. Quelle belle ressemblance avec Cuba !

M. Justin Trudeau, après 14 mois au pouvoir, vous imposez aux gens de la Colombie-Britannique un oléoduc sans leur approbation et vous allez tenter d'imposer à la population du Québec un autre oléoduc qui va traverser notre beau pays, le Québec.

Une autre forme de dictature. [...]

Julien Richard

Sherbrooke

On ne peut bâillonner la population

L'adoption du projet de loi 106, qui encadre l'exploitation des hydrocarbures, est l'une des pires répressions de l'histoire environnementale et démocratique du Québec.

Tel est le legs de ce gouvernement au service de l'industrie. Le gouvernement Couillard peut bâillonner l'Assemblée nationale, comme il l'a fait la semaine dernière pour forcer l'adoption ce projet de loi, mais il ne peut pas bâillonner la population.

Jacques Tétreault

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer