Irréfléchi et imprévisible

ÉDITORIAL / On pensait avoir tout vu et tout entendu durant la campagne... (The New York Times)

Agrandir

The New York Times

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / On pensait avoir tout vu et tout entendu durant la campagne électorale américaine avec les déclarations irréfléchies du candidat républicain et « anti-establishment », Donald Trump, ses mensonges et ses propos racistes et misogynes.

Il n'est rien : le président désigné continue de surprendre et d'inquiéter avec une série de nominations étonnantes, voire incongrues, à des postes diplomatiques et de secrétaires, sans oublier sa relation inusitée avec Vladimir Poutine contre qui pèsent des allégations de corruption et même d'implication indirecte dans des assassinats politiques,

Jusqu'ici, la plupart des personnes nommées sont très nanties, issues du monde de la haute finance, de l'industrie ou du secteur de l'énergie, dont le parcours professionnel, les fréquentations et les déclarations passées portent parfois à controverse.

La dernière en date est celle du procureur financier David Friedman pour représenter les États-Unis à l'ambassade américaine en Israël.

Cet homme appuie non seulement les colonies de peuplement en territoires occupés, mais entend aussi exercer ses fonctions à Jérusalem, qu'il qualifie de « capitale éternelle d'Israël », alors qu'aucune grande puissance ne reconnaît cette ville comme étant la capitale de l'État hébreu depuis l'annexion de Jérusalem Est lors de la guerre de 1967.

Si Donald Trump cherchait un moyen d'attiser encore davantage la colère des musulmans contre les États-Unis, il l'a trouvé!

Il est inutile ici de dresser la liste complète des nominations effectuées jusqu'ici.

Mais il faut tout de même souligner celle de Rex Tillerson, PGD du géant pétrolier ExxonMobil et partenaire d'affaires de Vladimir Poutine, pour diriger la diplomatie américaine, ce qui déplaît souverainement aux partisans de la ligne dure avec la Russie dont, évidemment, de nombreux républicains.

Comprenne qui pourra!

Cette nomination apparaît aussi mal avisée devant les allégations impliquant la Russie dans le coulage à WikiLeaks de messages des démocrates pour nuire à l'élection d'Hillary Clinton.

Sans oublier que la Russie est l'alliée du despote syrien Bachar el-Assad dans sa croisade meurtrière contre les forces rebelles et les massacres de civils à Alep.

Donald Trump s'est particulièrement illustré comme un ignare en matière de diplomatie et de relations internationales, mais tout cela dépasse l'entendement.

Autres invraisemblances : Andy Puzder, magnat de la malbouffe et farouche opposant à la hausse du salaire minimum, qui deviendra secrétaire au Travail, Jeff Sessions, un sénateur aux positions très tranchées en matière d'immigration clandestine, qui ira à la Justice, Steven Mnuchin, ancien dirigeant de la banque Goldman Sachs, sera au Trésor, et Scott Pruitt, un « climato sceptique », est nommé à l'Agence de protection de l'environnement. Ça promet!

Bref, ce sont tous des candidats de « l'establishment » que pourfendait Donald Trump durant sa campagne électorale et qui sont finalement devenus ses coéquipiers...

Et tous de futurs administrateurs qui risquent fort de mettre à mal les politiques progressistes de Barack Obama, de la lutte aux changements climatiques à l'Obamacare, et d'attaquer les timides mesures de protections sociales aux États-Unis.

Gaffeur imprévisible, Donald Trump a aussi rompu la politique américaine d'une « Chine unique », principal partenaire économique des États-Unis, en s'entretenant avec la présidente de Taïwan, Tsai Ing-Wen, et continue de défendre l'idée absurde de construire un mur à la frontière américano-mexicaine, entre autres exemples.

Avec ses déclarations non fondées ou parfois mensongères et ses nominations pour le moins déconcertantes, Donald Trump a tout du politicien inculte, imprévisible et irréfléchi. Et il n'est même pas encore en poste!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer