Marcher sur ses principes

ÉDITORIAL / Au lendemain des élections fédérales du 19 octobre 2015, les... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Au lendemain des élections fédérales du 19 octobre 2015, les attentes des Canadiens étaient grandes envers le Parti libéral de Justin Trudeau après 9 ans de régime conservateur.

Malheureusement, 14 mois plus tard, certaines promesses des libéraux se font encore attendre ou sont balayées sous le tapis, voire carrément reniées, qu'il s'agisse des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), de la vente de blindés à l'Arabie saoudite ou encore la réforme du mode de scrutin.

Quant à l'annulation des assouplissements apportés par le gouvernement Harper sur les armes à feu, elle se fait toujours attendre alors que l'on souligne aujourd'hui le 27e anniversaire de la tuerie de l'École Polytechnique de Montréal.

On ne peut, évidemment, faire le bilan d'un gouvernement après seulement 14 mois de pouvoir, mais une certaine de dose de scepticisme s'impose.

Au-delà du charisme du premier ministre Trudeau, de son optimisme contagieux et de sa vision progressiste, ses décisions ne semblent pas toujours conformes à ses convictions.

En matière de climat, par exemple, il affirmait lorsqu'il était chef de l'opposition que les cibles de réduction des émissions de GES des conservateurs manquaient d'ambition et que son gouvernement ferait mieux.

Or les libéraux se sont plutôt limités aux objectifs fixés par le gouvernement Harper et n'ont toujours pas de plan d'action.

Ils viennent aussi d'approuver deux projets de pipelines pour l'exportation de pétrole des sables bitumineux, dans l'Ouest du pays, ce qui n'est guère conciliable avec la réduction des émissions de GES. Cherchez l'erreur !

Idem pour les transferts fédéraux en santé : M. Trudeau avait dénoncé en campagne électorale la décision des conservateurs de les réduire de six à trois pour cent, à compter de 2017, mais a finalement opté pour les maintenir à ce niveau malgré les demandes des provinces.

Le gouvernement libéral a aussi approuvé en avril dernier la vente de véhicules blindés à l'Arabie saoudite en vertu d'un contrat signé sous le gouvernement Harper.

Pourtant, ce pays viole systématiquement les droits de la personne et mène une coalition militaire contre des groupes rebelles au Yémen qui n'hésite pas à bombarder les hôpitaux et les civils.

Où sont les beaux principes libéraux d'humanité et de défense des droits de la personne ?

Autre exemple, le premier ministre Trudeau a affirmé à plusieurs reprises que les élections de 2015 seraient les dernières à se dérouler selon le mode de scrutin uninominal à un tour et qu'un nouveau système serait en place pour les élections de 2019.

Une fois installé au pouvoir, il a laissé entendre que les Canadiens étaient moins enclins à vouloir une réforme puisque les conservateurs avaient été défaits... Comme si l'élection des libéraux signifiait qu'il n'y avait plus de raison de changer un mode de scrutin critiqué pour son manque de représentativité et qui désavantage les petits partis.

Et, pour comble d'ironie, les libéraux viennent de rejeter les recommandations du Comité spécial sur la réforme électorale qui suggère au gouvernement de proposer un mode de représentation proportionnelle et de tenir un référendum sur la question !

Le jeune gouvernement Trudeau n'a pas tout mal et a tenu parole dans plusieurs dossiers.

Il a accordé des allégements fiscaux à la classe moyenne, ramené à 65 ans l'âge d'admissibilité à la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti, augmenté les investissements fédéraux en infrastructures, accueilli des milliers de réfugiés syriens et redonné voix au Canada sur la scène internationale.

Malheureusement, il marche parfois sur ses principes et fait marche arrière sur d'autres questions tout aussi importantes. Décevant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer