Difficile de s'y retrouver

Pollution, chemine, gaz a effet de serre. 26-10-2011... (Archives, La Presse)

Agrandir

Pollution, chemine, gaz a effet de serre. 26-10-2011 Photo David Boily, La Presse

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / Il est difficile de s'y retrouver dans le débat sur le projet de loi 106 sur la Politique énergétique 2030, particulièrement en ce qui a trait à la loi sur les hydrocarbures qui encadrera le développement et la mise en valeur des hydrocarbures alors que, paradoxalement, le gouvernement Couillard cible une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) de 37,5 pour cent d'ici 2030.

Lors d'un discours devant la Chambre de commerce de Sherbrooke, hier, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a rappelé que la Politique énergétique du Québec, axée sur une diminution de 40 pour cent de la consommation d'énergies fossiles et le développement des énergies vertes, permettra de réaliser une transition énergétique d'ici 15 ans.

Un objectif louable.

Toutefois, il apparaît contradictoire de vouloir diminuer les émissions de GES de la province tout en étant ouvert au développement de l'industrie pétrolière et gazière, dont les rejets dans l'atmosphère sont une des causes du réchauffement climatique.

À cela, M. Arcand fait valoir que le Québec doit se donner une loi pour encadrer cette industrie, ce qui ne veut pas dire, soutient-il, qu'il appuie par exemple l'exploitation du gaz de schiste.

Le ministre souligne aussi qu'il n'y a pas actuellement de projet de fracturation dans les basses terres du Saint-Laurent, où se trouve la grande majorité de la population, et que la seule demande pour de la fracturation est celle du projet d'Hydrocarbures Anticosti, tandis que Junex poursuit son programme d'essai de production pétrolière en Gaspésie.

Alors, s'il n'y a pas de projet de fracturation dans les basses terres du Saint-Laurent pourquoi une loi qui permettait en théorie le développement et la mise en valeur des hydrocarbures sur ce territoire?

« On veut encadrer les hydrocarbures; on n'a pas à juger si c'est bon ou pas bon (...), il y a une série de règles, il faut des certificats d'autorisation du ministère de l'Environnement, etc., et si le projet n'est pas acceptable pour une population il ne se fera pas », répond le ministre.

Il est vrai qu'au cours des dernières années plus de 300 permis d'exploration ont été accordés, selon le ministre, et qu'il faut y mettre de l'ordre.

Mais le premier ministre Philippe Couillard lui-même souffle le chaud et le froid au sujet de l'exploitation du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent.

Tantôt il dit vouloir garder la porte ouverte, tantôt il s'y montre opposé.

Récemment, il a affirmé que tout projet devra obtenir l'acceptabilité sociale et qu'il ne sent « pas l'ombre du début d'une acceptabilité sociale pour ces projets-là ».

Alors, encore une fois : pourquoi une loi pour encadrer le développement et la mise en valeur des hydrocarbures?

D'autant plus que plusieurs municipalités rejettent le projet de loi 106, l'Union des producteurs agricoles demande de soustraire entièrement la zone agricole du développement des hydrocarbures, ce que refuse Québec, sans compter l'opposition des groupes environnementaux.

En outre un sondage mené en octobre dernier pour le Front commun pour la transition énergétique démontre que 65 pour cent des Québécois s'opposent à l'extraction de pétrole et de gaz dans la province.

Le ministre Arcand reproche au Parti québécois et à Québec solidaire de véhiculer des « mythes » au sujet du projet de loi 106. Fort bien. Mais pourquoi ne pas mieux informer la population et expliquer aux groupes environnementaux en quoi la loi sur les hydrocarbures est cohérente avec les objectifs de transition énergétique et de réduction des émissions de GES?

Pour le moment, Québec donne l'impression de vouloir une chose et son contraire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer