Des doutes au sujet de l'équipe économique

Le député Luc Fortin a présenté son équipe... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le député Luc Fortin a présenté son équipe économique la semaine dernière à Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

La semaine dernière, Luc Fortin, le député libéral de Sherbrooke, annonçait la création d'une équipe économique composée de gens d'affaires et des députés libéraux de la région pour aider les entreprises à obtenir des subventions. Bien qu'il faille saluer le souci de ces gens pour l'économie de notre région, cette annonce suscite des doutes chez moi.

Outre les risques éthiques soulevés avec raison par le chroniqueur Luc Larochelle (« Jeu d'équipe », La Tribune 8 novembre), je ne vois pas la nécessité de compliquer la vie des entreprises en dédoublant les organismes d'aide qui existent déjà à Sherbrooke, notamment Sherbrooke Innopole. Je ne pense pas que des députés qui ont voté pour des coupes budgétaires dans l'aide aux entreprises, par exemple avec l'abolition de la Conférence régionale des élus de l'Estrie, ont la crédibilité pour ensuite prétendre aider des entreprises.

Plus que la création ou l'abolition d'organismes, ce dont Sherbrooke a besoin c'est que les organismes économiques qui existent déjà travaillent ensemble. Dans ce contexte, c'est une mauvaise idée de créer une équipe économique sans représentants de l'Université de Sherbrooke ou de Desjardins, ni d'organismes économiques du monde syndical ou de la Ville de Sherbrooke. Et pourquoi y inviter seulement des députés libéraux alors que Sherbrooke compte un député fédéral du Nouveau parti démocratique, Pierre-Luc Dusseault, et des élus municipaux ou scolaires de diverses tendances politiques?

La Ville de Sherbrooke vient justement de lancer le projet Well inc. pour que les organismes d'aide aux entreprises travaillent plus ensemble. Comme le faisait remarquer le professeur Guillaume Rousseau, de la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke, tout ce qui manque à ce projet c'est la participation des acteurs gouvernementaux, dont le ministère de l'Économie. Il semble que le député libéral de Sherbrooke n'a pas jugé bon de favoriser cette participation, préférant créer une équipe à part qui vient en dédoubler d'autres.

Julien Richard, retraité, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer