La CAQ n'est pas un choix pour Arthabaska

Le chef de la Coalition avenir Québec, François... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, en compagnie de son candidat dans Arthabaska, Éric Lefebvre.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Aux dernières élections, j'ai voté pour la caquiste Sylvie Roy parce qu'elle était une femme proche des gens et une députée dévouée pour sa région. J'aurais continué de lui donner ma confiance si la vie n'en avait décidé autrement. Son départ est une grande perte. On doit élire un nouveau député pour représenter le monde de chez nous à l'Assemblée nationale du Québec, j'ai beaucoup réfléchi et revu mes choix.

Je me souviens de Mario Dumont et de l'Action démocratique du Québec. C'était fort l'ADQ. Mario Dumont, c'était tout un chef et il en fait élire des députés. J'étais, moi aussi, un adéquiste dans ce temps-là. Mais là, il faut admettre depuis que Mario Dumont n'est plus là, l'ADQ n'existe plus, elle a été noyée par la Coalition avenir Québec (...).

Le chef de la CAQ, François Legault, tout ce qu'il est capable de faire c'est de chialer. On est loin d'un grand chef (...). La CAQ méprise les adéquistes (...).

C'est évident que la CAQ ne pourra jamais travailler pour les gens de chez nous et nous faire entendre à Québec. Comment un gars de l'opposition pourra-t-il parler assez fort pour faire comprendre ce dont le monde de notre région a besoin?

En plus, quand on regarde le passé du candidat de la CAQ, Éric Lefebvre, on voit bien qu'il n'est pas là pour les bonnes raisons (...). Il veut être député, parce qu'il veut du prestige, pas pour bâtir des projets dans notre région. Ce gars-là a été candidat pour les conservateurs, il s'est présenté à la mairie de Victoriaville et le voilà maintenant candidat pour la CAQ... toujours le même gars, mais jamais le même parti pis jamais élu!

Moi je vais voter pour un gars d'ici, pour Luc Dastous. Oui, je vais voter pour les libéraux pour la première fois de ma vie. Je vais le faire vu que c'est une élection partielle. On ne peut pas choisir le gouvernement, mais on peut décider d'élire un député qui ne fera pas juste chialer avec Legault dans l'opposition.

Je vais faire ce choix parce que Sylvie n'est plus là, parce que l'ADQ n'existe plus et parce que Luc Dastous va être bon. C'est un gars de chez nous que tout le monde connaît parce qu'il travaille fort pour la région et il va continuer d'être là pour les gens d'ici. Je pense qu'il va se dévouer pour nous, comme Sylvie le faisait (...).

Jean Savard, Victoriaville

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer