Dérive inquiétante

ÉDITORIAL / La promptitude du gouvernement Couillard pour annoncer une... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Dufresne
La Tribune

(Sherbrooke) ÉDITORIAL / La promptitude du gouvernement Couillard pour annoncer une commission d'enquête publique sur la liberté de presse et la protection des sources doit être saluée.

Mais il faudra préciser rapidement la portée de son mandat et lui permettre de faire toute la lumière sur les stratagèmes utilisés par les forces de l'ordre pour intercepter les conservations téléphoniques des journalistes et sur le rôle des juges de paix qui ont autorisé cette intrusion dans le travail des médias.

La création de cette commission, qui aura le pouvoir de tenir des audiences publiques et de contraindre des personnes à témoigner, fait suite à la révélation par le quotidien La Presse, en début de semaine, que son chroniqueur Patrick Lagacé avait été espionné par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Puis, mercredi, la Sûreté du Québec (SQ) a reconnu avoir obtenu des mandats pour placer sous surveillance les téléphones cellulaires de six journalistes pour des périodes allant jusqu'à cinq ans.

Ces abus, inadmissibles dans une société démocratique, constituent une attaque contre la liberté de presse et le principe de protection de sources, en plus de miner la confiance des citoyens envers les institutions publiques.

Quelle utilisation a fait la police des numéros de téléphone des nombreux informateurs des journalistes?

Les patrons des grandes salles de nouvelles et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec ont eux aussi dénoncé vertement la situation.

Même le lanceur d'alerte Edward Snowden a réagi en qualifiant les agissements de la police d'antidémocratiques, dignes d'une société autoritaire lors d'une vidéoconférence à l'université McGill.

Il serait également nécessaire que la future commission se penche sur de possibles interventions politiques dans cette affaire.

Car la protection des sources est un élément fondamental du travail des journalistes, surtout des journalistes d'enquête, qui ont le devoir d'agir en chiens de garde de la démocratie et en défenseurs de l'intérêt public.

Sans la protection des sources, l'informateur ou le sonneur d'alerte ne fera plus confiance aux journalistes, ce qui minerait encore davantage la crédibilité des médias.

Beaucoup d'irrégularités, de failles dans les services publics et de scandales ont été mis au jour grâce au travail acharné de journalistes.

La Commission Charbonneau sur l'industrie de la construction n'aurait probablement pas vu le jour, n'eût été le long travail d'enquête des journalistes Marie-Maude Denis et Alain Gravel, qui ont reçu l'aide d'informateurs qui tenaient à conserver leur anonymat.

« Juridiquement, le journaliste n'a pas droit au secret professionnel comme l'avocat, par exemple (...). Mais la Charte canadienne des droits et libertés garantit la liberté d'expression, y compris la liberté de la presse et de là découle un privilège, qui n'est pas absolu, du secret des sources », expose Maxime St-Hilaire, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Sherbrooke.

« Il doit y avoir quelque chose qui soit nécessaire à une enquête criminelle pour demander un mandat, ce n'est pas pour aller à la pêche », ajoute-t-il.

Le premier ministre Couillard a déjà annoncé le resserrement des règles pour l'obtention de mandats de surveillance des journalistes et entend modifier la loi sur les lanceurs d'alertes. La SQ a de son côté indiqué qu'il faudra dorénavant recevoir l'autorisation de l'état-major pour surveiller les journalistes.

Il faudra attendre les recommandations de la future commission d'enquête, qui pourrait entamer ses travaux au début de 2017.

Mais devant cette dérive inquiétante des services policiers, le gouvernement Couillard devra obligatoirement mieux baliser les opérations de surveillance afin de garantir la liberté de presse et la protection des droits fondamentaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer