Pas d'argent neuf, mais de gros surplus à la STS

Pas d'argent neuf, mais de gros surplus à la Société de transport de Sherbrooke... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Pas d'argent neuf, mais de gros surplus à la Société de transport de Sherbrooke (STS)! La STS a terminé l'année 2015 avec un surplus de 1,7 million $ et pour le transport adapté, avec un surplus de 103 505 $. Elle se dirige pour 2016 vers un surplus du même ordre (pas de hausse du prix de l'essence, départ à la retraite de plusieurs anciens chauffeurs, etc.) Ces surplus serviront-ils à réduire la contribution de la Ville, qui prévoit également un surplus de l'ordre du 17 millions $ pour l'année 2016?

Ne pourrait-on pas, comme responsabilité municipale, augmenter le service de transport en commun en périphérie (taxis-bus, etc.), améliorer l'accessibilité au transport régulier pour les personnes handicapées et les aînés, en profiter pour lancer les démarches pour la carte à puce (l'adjudication du contrat pour l'acquisition des équipements et des services pour la carte MULTI a été votée au conseil d'administration de la STS le 8 juin dernier)? Et songer par la même occasion à voir ce qui peut être fait pour une tarification sociale? Il y a tant de choses à faire avec les surplus pour la valorisation et la promotion du transport collectif! La Ville de Sherbrooke doit accorder une priorité à son transport collectif pour tous ses citoyens, pas seulement à « ses étudiants » et à « ses gens d'affaires »!

Raymond Duquette

Président du RUTASM (Regroupement des usagers du transport adapté du Sherbrooke métropolitain)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer