Journée des aînes: au-delà de la célébration...

Leader incontesté des regroupements d'aînés au Québec, avec près d'un... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
La Tribune

Leader incontesté des regroupements d'aînés au Québec, avec près d'un demi-million de membres, la FADOQ-Région Estrie souhaite que l'apport exceptionnel des aînés soit reconnu à sa juste valeur et célébré dans toutes les communautés à l'occasion de la Journée internationale des aînés, ce 1er octobre.

Cette journée thématique doit aussi permettre de véhiculer une image positive des aînés et de sensibiliser la population aux enjeux qui menacent leur qualité de vie.

Tout d'abord, il faut savoir que contrairement à la croyance populaire, la vaste majorité des aînés vivent dans leur domicile, sont en santé et gardent la forme. La FADOQ-Région Estrie est un joueur-clé en ce sens, puisqu'il fait bouger 70 000 personnes de 50 ans et plus chaque semaine!

Loin d'être recroquevillés sur eux-mêmes, ils sont des grands-parents actifs auprès des générations montantes. De plus, les aînés sont les bénévoles qui consacrent le plus grand nombre d'heures annuellement aux causes auxquelles ils croient. D'ailleurs, la FADOQ-Région Estrie, à elle seule, peut compter sur plus de 15 000 bénévoles qui contribuent significativement à la force du Réseau!

Ce bénévolat a une grande valeur économique, tout comme les impôts qu'ils paient toujours ainsi que les revenus cumulés qu'ils dépensent. Le 1er octobre, saluons ces acteurs importants de notre société que sont les aînés!

Ce profil positif ne doit cependant pas occulter de sérieux problèmes auxquels sont confrontés les 50 ans et plus en général, mais plus particulièrement les aînés vulnérables.

Le domaine de la santé et des services sociaux en est un exemple patent. Nous n'avons qu'à penser au triste sort de ceux qui vivent en CHSLD, avec un bain par semaine et des repas à peine dignes de ce nom. Quant au maintien à domicile, il demeure largement sous-financé et fait en sorte que bien des aînés vivent dans des conditions difficiles. S'ajoute à cela l'appauvrissement accéléré des aînés au cours des dernières années.

Les batailles menées sans relâche par la FADOQ-Région Estrie exercent une pression indispensable sur les décideurs politiques et se traduisent par des gains importants, notamment l'abolition des frais accessoires facturés par les médecins. Mais il reste fort à faire.

C'est pourquoi, la Journée des aînés mérite plus qu'une simple mention par nos élus. La FADOQ-Région Estrie souhaite qu'elle permette de sensibiliser toute la société à la cause d'une qualité de vie adéquate pour les aînés du Québec. (...).

Paul Legault, président FADOQ-région Estrie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer