L'affaire Mike Ward

Mike Ward... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Mike Ward

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand un humoriste manque de respect, une valeur de base de notre société, envers un individu en particulier, est-ce vraiment de la liberté d'expression ?

La liberté d'expression est inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l'homme. Elle a comme corollaire la liberté de presse, la liberté d'association, la liberté de réunion, la liberté de manifestation, mais aussi le respect d'autrui...

Quand Mike Ward rit d'une personne handicapée précise, est-ce une opinion ou un manque de respect ? Parlez-en à l'humoriste Peter MacLeod qui a un handicap avec sa main droite. Celui-ci affirme qu'il est déjà assez difficile de vivre avec un handicap sans que quelqu'un se moque de vous !

Quant aux autres humoristes qui amassent de l'argent pour le défendre ou se défendre dans le futur, n'est-ce pas déjà un aveu qu'ils sont conscients de dépasser parfois les limites imposées par le respect d'autrui ? Sinon, pourquoi amasser de l'argent ? Ne mélangeons pas les choses ! Liberté d'expression n'égale pas manque de respect.

Quand on est adulte, on est responsable de ses gestes et de ses paroles. Si Mike Ward a choisi un humour sarcastique, il connaissait les conséquences possibles. Les poursuites contre lui en sont les résultats. Il n'a qu'à s'en prendre à lui-même !

Serge Gingras, Sherbrooke

Un faux problème

Le débat sur l'hébergement illégal et la plateforme de location Airbnb (« Hamm mise en demeure », La Tribune 26 septembre) est complètement inutile. Les restaurateurs, les musées, etc., profitent des utilisateurs de Airbnb parce que l'argent que ces derniers économisent pour l'hébergement est utilisé à d'autres activités.

Nous sommes présentement en Alsace par l'intermédiaire de troc maison et en avons profité pour aller en Corse en utilisant Airbnb. Nous avons pu ainsi prolonger notre séjour et nous avons donc dépensé dans les restaurants, les bistros, les musées, les centres commerciaux, etc.

Tout ça pour dire que les municipalités et les commerces en profitent, donc il ne faudrait pas faire ce débat uniquement en fonction des gîtes et des hôtels parce qu'Airbnb apporte beaucoup à l'économie d'une région touristique.

(...).

Nous aimons voyager de cette façon et désirons pouvoir continuer à le faire.

Jean-Nil Martineau, Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer