C'est quoi ça, la mobilité durable?

On n'y échappera pas : la lutte aux changements... (Archives, La Tribune)

Agrandir

On n'y échappera pas : la lutte aux changements climatiques passera par la mobilité durable.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Du 19 au 25 septembre, on fête la Semaine de la mobilité durable à Sherbrooke et partout dans le monde. Membre du Centre de mobilité durable de Sherbrooke, le CREE (Conseil régional de l'environnement de l'Estrie) rêve d'une société qui se préoccupe de se déplacer de façon plus responsable, à longueur d'année et en toutes circonstances.

Mobilité : se déplacer, être mobile. Durable : de façon responsable. Concrètement ? Réfléchir à nos moyens de transport afin d'utiliser le plus adéquat en fonction des besoins. Et ça inclut : ne pas se déplacer ! Eh oui, internet, téléconférences, salles de projection multimédias sont autant d'outils qui peuvent éviter des milliers de km de déplacement, de temps en temps. De temps en temps, car il est agréable et commode de se voir en personne, et ça peut commencer dans la voiture ou dans l'autobus ! Qui n'a jamais réalisé de « réunions spontanées » lors d'un covoiturage entre collègues pour se rendre à un événement ? Pratique ! Qui n'a jamais fait de rencontre enrichissante avec un inconnu en autobus ? Sympathique ! Qui n'a jamais remarqué que le temps passe tellement plus vite lorsqu'on discute en voiture ? Efficace ! Qui ne s'est jamais assoupi lors d'un trajet en autobus à 6 h du matin ? Relaxant !

Et la mobilité active, c'est au moins autant d'avantages ! La mobilité active, c'est utiliser son propre corps pour se propulser à pied, à la course, à vélo, en patins vers là où on veut se rendre. Ce n'est pas encore parfait, mais le nombre de voies cyclables est en augmentation, tout comme les stationnements vélos ainsi que les supports à vélo sur les autobus ! On remarque même une certaine amélioration de la patience et de la compréhension des automobilistes, qui sont peut-être eux aussi actifs de temps en temps ! Bouger pour se déplacer, c'est faire d'une pierre deux coups pour se mettre en forme, une occasion de socialiser, un sentiment de fierté et surtout une belle façon de commencer (et de terminer) la journée. En réfléchissant à nos réels besoins en matière de transport, le recours à l'auto-solo devient moins fréquent. Pour certaines personnes, peut-être même pratiquement inexistant. Ça remet en perspective le besoin que l'humain moderne s'est créé, soit celui de posséder son propre véhicule alors que fondamentalement, ce qui est recherché, s'est comment se rendre du point A au point B.

Et le saut à faire pour ne plus posséder de voiture en ville est moins périlleux que jamais : outre les solutions présentées ci-dessus restent les taxis qui sont partout en ville (et souvent électriques !) et la plateforme d'autopartage « Communauto », qui est bien établie à Sherbrooke. Dans un avenir peut-être pas si lointain où les voitures se conduiront toutes seules, on peut facilement imaginer un système automobile commun où le fait de posséder une voiture deviendra aussi rare qu'il est fréquent aujourd'hui. La mobilité durable, c'est aussi (et même avant tout !) de repenser les aménagements de nos municipalités de façon à prioriser les transports actifs et collectifs.

Des quartiers mixtes, des commerces de proximité : des épiceries de quartier, des pharmacies, des soins de santé, des écoles, des entreprises, etc. et surtout, une place claire pour le piéton et le cycliste. On n'y échappera pas : la lutte aux changements climatiques passera par la mobilité durable. Les transports sont responsables de 40 % des émissions de GES et les ventes de voitures (et surtout de véhicules utilitaires) ne sont pas en décroissance. La route est longue, mais l'enjeu vital !

Jacinthe Caron, directrice Conseil régional de l'environnement de l'Estrie

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer