C'est l'artiste qui décide

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

Le choix de la murale « Sherbylove », rue Wellington Nord, relève de la liberté artistique et appartient totalement à l'artiste et à son équipe.

Parfois, nous les profanes, ne comprenons pas toujours immédiatement le contenu même d'une oeuvre par rapport à l'artiste, mais le temps nous permet de saisir graduellement sa réelle signification (...) y compris son titre.

Il faut se rappeler que la région sherbrookoise est de plus en plus une destination touristique d'importance.

En 2014, selon les données de Statistique Canada, elle a accueilli, tous marchés confondus, 2 298 000 visiteurs, soit 6298 visiteurs par jour, en moyenne, pour des dépenses de 188,5 millions de dollars, créant ainsi plus de 3770 emplois/année, directs ou indirects.

Aussi, l'audace et l'originalité de la murale « Sherbylove » s'inscrivent adéquatement dans cette dynamique. Cette oeuvre, à mon avis, a déjà une plus grande valeur sur le plan social et touristique que son coût de 319 000 $ (...).

Réjean Beaudoin

Sherbrooke

Humains avec un coeur!

Voici un message venant du coeur d'une personne atteinte de la sclérose en plaques qui a à vivre tous les jours les difficultés rattachées à ce handicap, faiblesse, inconfort relié à la chaleur, incoordination des membres, et plein d'autres complications.

Demande répétée, encore et encore, que toutes les personnes dans les diverses administrations, provinciales et municipales fassent un trajet en minibus adapté (...) pour mieux comprendre les personnes handicapées, qui sont des êtres humains avant tout (...).

Les gens plus vulnérables ont besoin des autres, il faut que les décideurs soient sensibles à leurs besoins et les voient dans ce qu'elles sont, des êtres humains et non des robots.

On en arrive à oublier l'aspect humain des personnes qui utilisent les différents services. L'argent est ce qui domine, l'humain est oublié. (...).

Nous allons à notre perte si l'on continue à ne considérer les personnes vulnérables que comme des statistiques, des dépenses, et qu'on veut la privation partout, par soucis économiques.

Il faut que ça change!

France Sigouin

Sherbrooke

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer